/entertainment/shows
Navigation

De Céline Dion à La Bolduc sera de retour dès cet été

Le spectacle s’installe au Théâtre Banque Nationale

Les répétitions du spectacle De Céline Dion à La Bolduc vont bon train.
Photo Courtoisie Les répétitions du spectacle De Céline Dion à La Bolduc vont bon train.

Coup d'oeil sur cet article

Plus que jamais, les performances vocales seront à l’honneur lors du retour de la comédie musicale De Céline Dion à La Bolduc, cet été, à Saguenay!

«Les gens apprécieront de très belles voix», parole du directeur artistique Pierre Doré entre deux répétitions du spectacle créé en 1995 que la compagnie QuébecIssime présentera 16 fois, du 27 juillet au 20 août, dans un nouveau lieu, soit le Théâtre Banque Nationale, à Chicoutimi.

L’été 2016 marque le retour de l’imposante production après cinq ans d’absence de la scène régionale. En 2012, le spectacle avait été présenté à Saint-Sauveur et les deux étés suivants à Trois-Rivières; l’an dernier, la production a fait relâche puisque son lieu de création et de résidence, le Théâtre Palace Arvida, n’était pas disponible.

Comme l’édifice n’est pas encore accessible, le spectacle déménage dans la grande salle du Théâtre Banque Nationale, «un lieu qui offre un meilleur confort et une meilleure écoute sans les inconvénients du bar», souligne le directeur artistique.

Peaufiné

Ce dernier et la chanteuse Marie-Ève Riverin servent de coachs durant les répétitions qui ont lieu à l’église Saint-Jacques. «On a peaufiné le spectacle sous toutes ses coutures, en misant sur des chansons qui mettront en évidence d’excellentes voix», souligne Pierre Doré, fier notamment du recrutement du jeune Almatois Vincent Julien, qui a reçu le prix coup de cœur du public au dernier Festival de la chanson de Saint-Ambroise.

Un des changements majeurs à la scénographie se rapporte au tableau consacré aux comédies musicales qui ouvrira la deuxième partie avec tous les chanteurs provenant du fond de la salle sur l’air d’Alegria du Cirque du Soleil.

Un voyage

Le spectacle De Céline Dion à La Bolduc est un voyage au cœur de notre histoire musicale. Cette rétrospective en quinze tableaux des immortelles et incontournables de la chanson québécoise évoque le plateau de Jeunesse d’aujourd’hui, le Forum de Montréal, le cabaret Au Faisan Doré, et surtout les boîtes à chanson «une époque tellement importante de notre histoire musicale où la poésie trouvait tout son sens», nous dit le directeur artistique.

Sur scène, 20 chanteurs, musiciens et danseuses défileront dans un feu roulant de 110 chansons et 400 costumes.

Le spectacle, qui a été vu par plus d’un demi-million de spectateurs depuis ses débuts, est là pour rester, assure Pierre Doré. «C’est une véritable anthologie de notre chanson francophone qu’il faut garder vivante si on ne veut pas qu’elle meure...»