/news/society
Navigation

Interdiction des pitbulls: Labeaume ouvre la porte à des mesures transitoires

DM finance quebec-04
Photo Le Journal de Québec, Daniel Mallard La Ville de Québec a déposé un avis de motion, lundi soir, annonçant son intention d’interdire les chiens de race Staffordshire Bull Terrier (pitbulls). Le règlement entrera en vigueur le 1er janvier 2017, mais il va «changer d’ici là», a promis le maire Régis Labeaume. 

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Québec a mis de l’eau dans son vin lundi, évoquant pour la première fois des «mesures transitoires» qui permettront à certains propriétaires de pitbulls de garder leur chien en 2017.

Le règlement annoncé initialement, qui doit bannir sans exception tous les pitbulls sur le territoire de la ville dès le 1er janvier 2017, aura finalement un peu moins de mordant, a confirmé le maire. «Faites-vous-en pas, il va changer, c’est certain», a répondu Régis Labeaume à un citoyen inquiet lors de la séance du conseil en soirée.

«Les gens vont pouvoir garder leurs pitbulls et leurs chiens dangereux, mais il va falloir qu’ils nous prouvent que leur chien n’est pas dangereux», a exposé le maire de Québec, sans détailler les «garanties» suffisantes qu’il recherche pour la sécurité des citoyens, sa seule et unique priorité.

«Nous, on est prêts à en discuter. On pense que, nécessairement, au bout de l’exercice, il y aura des mesures transitoires», avait-il déclaré plus tôt.

Provoquer le débat

Le maire s’est épanché trois fois plutôt qu’une sur le sujet, lundi, face au tollé provoqué par le règlement controversé. «On a lancé délibérément un électrochoc et on en est très fiers», a-t-il renchéri en soirée, dévoilant sans détour sa stratégie: faire pression sur le gouvernement qui étudiera aussi la question. Il réclame un pouvoir de saisie pour éviter de s’adresser à la cour chaque fois.

«C’est notre position de négociation. Si on part trop souple, on va finir encore plus souple. Si on part ferme, on devrait trouver un milieu qui a du bon sens. Il va y avoir des mesures transitoires et on va penser à ceux qui possèdent des pitbulls, puis qui sont du bon monde. On ne les oubliera pas», a-t-il insisté.

Menaces

Le maire n’a pas manqué de faire allusion aux menaces dont il a été victime dans les derniers jours. «Les gens qui sont propriétaires de pitbulls sont de qualité inégale, c’est le moins qu’on puisse dire. Allez voir sur ma page Facebook. Il y a du drôle de monde qui possède des pitbulls».

Modification au règlement sur les animaux domestiques à Québec

Race interdite :

  • Article 15.1 Il est interdit à toute personne de garder ou d’avoir en sa possession un chien de la race des «Staffordshire Bull Terrier», mieux connue sous l’appellation «pitbull».
  • Le règlement entrera en vigueur le 1er janvier 2017.
  • Le futur règlement vise «tout Pitbull, un chien de race Bull Terrier, Staffordshire Bull Terrier, American Bull Terrier ou American Staffordshire Terrier, un «hybride» issu de cette race ainsi qu’un chien d’une autre race ou de race croisée qui possède des caractéristiques physiques substantielles d’un chien de cette race.
  • 307 pitbulls sont enregistrés à Québec.
  • Selon le maire Labeaume, il y en aurait beaucoup plus, entre 1000 et 1200.