/sports/rio2016
Navigation

Magali Harvey exclue de l'équipe canadienne de rugby à 7

Magali Harvey a été exclue de l’équipe canadienne de rugby à 7 qui participera aux Jeux de Rio.
PHOTO COURTOISIE, RUGBY CANADA Magali Harvey a été exclue de l’équipe canadienne de rugby à 7 qui participera aux Jeux de Rio.

Coup d'oeil sur cet article

Magali Harvey n’a pas été retenue dans l’équipe canadienne de 12 joueuses qui participera au tournoi de rugby des Jeux olympiques de Rio.

Le Journal a appris que la Québécoise, nommée joueuse internationale de l’année 2014 lors de la Coupe du monde de rugby à 15 disputée en France, n’apparaît pas dans la liste finale qui sera dévoilée vendredi à Victoria et qui met ainsi un terme à un processus de sélection de quatre ans auquel participaient quelque 23 joueuses.

Il nous a été impossible d’obtenir les réactions de l’athlète de 25 ans, mais des sources nous ont confirmé qu’elle ne pourra donc pas vivre l’entrée du rugby à 7 comme nouveau sport olympique à Rio, dont le tournoi se déroulera les 6, 7 et 8 août au stade Deodoro.

«Rugby Canada rate une belle occasion de faire la promotion de son sport avec une décision bidon», a commenté laconiquement son père, Luc, joint pour commenter la nouvelle.

Rétablie d’une blessure

Les raisons de son exclusion demeurent inconnues, mais une source nous assure que la joueuse originaire de Québec est complètement rétablie de la blessure «au bas du corps» qui l’avait tenue à l’écart du jeu durant quatre mois au début de l’année.

Elle avait d’ailleurs contribué à la victoire de l’équipe canadienne à la dernière étape des Séries mondiales, à la fin du mois de mai à Clermont-Ferrand, en marquant notamment un essai dès la troisième minute de la finale contre l’Australie, remportée par la marque de 29 à 19.

«Essayez de me faire croire que Magali Harvey serait la 13e joueuse d’une équipe nationale dans n’importe quel pays du monde», en a remis son père.

Avant de subir sa blessure lors d’un entraînement à la fin de janvier, Harvey avait participé à la première des cinq étapes des Séries mondiales à Dubaï, les 3 et 4 décembre 2015. Même si le Canada avait terminé sixième de ce tournoi, elle avait terminé première marqueuse de la compétition avec 55 points.

Laissée de côté en 2015

La Québécoise avait également été laissée de côté lors du troisième tournoi des Séries mondiales de la saison précédente. Se disant pourtant en forme, elle n’avait pas accompagné l’équipe au tournoi à Atlanta. L’entraîneur-chef de la formation, John Tait, avait alors motivé sa décision par une lente adaptation du rugby à 15 au rugby à 7 qu’il disait observer chez la rapide joueuse.

«Elle travaille fort. C’est juste que nous y allons avec les joueuses qui sont au meilleur niveau», avait alors plaidé Tait, assurant qu’il n’y avait aucun différend avec sa joueuse.

Le Canada avait confirmé sa sélection pour les Jeux de Rio, aussi loin qu’en juin 2015, en terminant deuxième au classement final des Séries mondiales qui comprenait six tournois.