/news/currentevents
Navigation

Un acupuncteur amoureux et négligent sanctionné

martin larivière
Photo tirée de son site web Martin Larivière
Acupuncteur suspendu

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-CHARLES-BORROMÉE | Un acupuncteur de Lanaudière est sanctionné pour avoir entretenu une relation amoureuse et sexuelle avec une patiente et avoir eu en sa possession des aiguilles périmées.

Reconnu coupable devant le comité de discipline de l’Ordre des acupuncteurs du Québec, le 10 mars dernier, Martin Larivière a trahi la confiance d’un de ses clients en séduisant sa femme, elle aussi patiente du professionnel de Saint-Charles-Borromée, près de Joliette.

M. Larivière a écopé d’une amende de 19 000 $ et d’une radiation de quatre mois, qui lui ont été imposées le 28 avril dernier.

Le comité a aussi blâmé M. Larivière pour des confidences sur des conversations privées et confidentielles qu’il aurait faites à sa nouvelle flamme.

L’acupuncteur a également été sanctionné parce qu’il pratiquait sur certains patients des techniques s’apparentant au Reiki, une méthode d’imposition des mains fondée sur l’énergie. Cette technique n’est pas scientifiquement validée et sa pratique est considérée comme de la pseudoscience.

Négligence

Le comité de discipline a aussi mentionné que le professionnel avait en sa possession des aiguilles périmées prêtes à être utilisées, ce qui contrevient aux bonnes pratiques d’un acupuncteur.

L’Ordre des acupuncteurs du Québec a indiqué que M. Larivière, dont le bureau est situé sur le chemin du Golf, ne conservait pas les dossiers de ses patients à son cabinet de consultation.

Il a, de plus, fait entrave à l’enquête du syndic adjoint de son ordre professionnel.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.