/entertainment/feq
Navigation

Le Festival d’été critiqué pour «un choix déplacé» d’artiste au Pop-Up FEQ

Coup d'oeil sur cet article

La prestation du groupe Steel Panther à la Sympathique Place Ouverte à Tous (S.P.O.T) dans le cadre des Pop-Up FEQ a engendré quelques critiques mercredi.

La formation de glam rock humoristique n’avait pas sa place au S.P.O.T, croit un proche collaborateur de ce lieu éphémère, construit grâce à l’initiative d’étudiants en architecture de l’Université Laval.

Dans une publication sur Facebook, Jean-Étienne Collin-Marcoux a critiqué le choix du Festival d’été et s’est montré très mal à l’aise de voir cette formation faisant la promotion de «la culture du viol et ayant des propos sexistes dans un des plus beaux endroits de la ville».

Même s’il est conscient qu’il s’agit d’un groupe parodique, le jeune homme croit qu’il s’agit d’un «choix irresponsable» de la part du Festival.

«Ils entretiennent quand même des propos extrêmement délicats surtout dans un quartier comme Saint-Sauveur. Je trouve ça extrêmement déplacé. C’est un quartier défavorisé avec plein de groupes de défense et d’organisations qui viennent en aide et qui soutiennent notamment des victimes d’abus sexuels.»

Violence, viol, nécrophilie, propos sexistes et dégradants font notamment des thèmes abordés dans les chansons du groupe californien.

Même s’il est impliqué au S.P.O.T à la direction technique et à la programmation, M Collin-Marcoux a tenu à exprimer ces critiques à titre personnel et aussi à titre de fondateur et directeur général du Pantoum, véritable incubateur de la scène musicale émergente à Québec.

«Nous, avec Le Pantoum, ils [les gens du Festival d’été] nous avaient demandé, en cas de pluie, si c’était possible de faire le spectacle à l’intérieur dans notre salle. Ils ne voulaient pas nous dire à l’avance c’était quoi le band. Personnellement, si ça avait été au Pantoum, je n’aurais pas tripé du tout. Les valeurs du Pantoum n'auraient pas permis ce genre de chose», dit-il en déplorant ne pas avoir eu de droit de regard sur le choix du groupe.

Le S.P.O.T est une place publique née grâce à une initiative citoyenne.
Photo Le Journal de Québec, Simon Clark
Le S.P.O.T est une place publique née grâce à une initiative citoyenne.

Pourtant, la Ville de Québec regorge d’endroits plus appropriés pour ce type de prestation, croit M. Collin-Marcoux.

«Il y avait assurément plusieurs autres options de lieux. Le SPOT est une initiative d’étudiants qui s’adresse aux jeunes et aux familles», dit-il.

D’ailleurs, il semblerait que le groupe a fait une blague concernant le fait qu’il y avait plusieurs enfants sur les lieux lors de leur balance de son.

Une publication qui fait réagir

Plusieurs artistes et acteurs de la scène émergente de la vieille capitale ont félicité Jean-Étienne Collin-Marcoux pour sa prise de position.

Sur sa page Facebook, nombreux étaient ceux qui abondaient dans le même sens et qui questionnaient ce choix de la part du FEQ.

Voici quelques commentaires:

«Utiliser cet endroit sans comprendre ce qu’il représente pour la relève de Québec en y mettant un band suranné sans considération aucune de ceux qui ont mis en branle le projet est une aberration et un manque de respect entier», a indiqué Guillaume Pépin.

«L'humour ou la parodie a le dos large en maudit. Les propos restent inacceptables, point barre, surtout dans ce contexte. Voyons! Que ce soit leur deuxième, troisième choix pour le pop-up, ça n’excuse en rien ce mix»

«Je vois mal en quoi de l'humour peut se permettre ce qu'ils ont fait avec les deux filles sur scène; ça n'a pas à être normal et toléré parce que c'est un groupe qui fait dans la parodie.»

Le Festival surpris

Le Festival s’est dit très «surpris» des critiques formulées.

«Nous, on n’a pas fait ça pour mal faire. D’ailleurs, tout s’est bien passé. Les gens nous ont remerciés. Oui c’est vulgaire, mais il y a des tonnes d’artistes qui font des trucs vulgaires aussi. C’est de l’humour. On prend note du commentaire. On va y penser la prochaine fois», a indiqué la directrice des communications du FEQ, Luci Tremblay. 

Le groupe Steel Panther se produira jeudi soir à l'Impérial Bell dans le cadre du Festival d'été à 21h00.