/entertainment/feq
Navigation

Ambiance survoltée pour Flo Rida

La soirée au parc de la Francophonie s’est terminée en délire au son du rappeur

Coup d'oeil sur cet article

Flo Rida était visiblement heureux d’être chez nous. Il est débarqué sur scène, samedi, avec son chandail de notre équipe de baseball, les Capitales de Québec. Le genre d’attention qui nous conquiert au premier instant. Mais ce n’était pas terminé: le rappeur s’est montré ultra généreux avec ses fans, lors d’un party complètement survolté.

Le parc de la Francophonie a de nouveau été mis à l’épreuve. Il s’est rempli à pleine capacité pour la tête d’affiche.

Flo Rida a fait son entrée en scène, flanqué de quatre danseuses, quatre musiciens et de la chanteuse Macy Kate. Et surtout, avec en poche une quantité phénoménale de succès commerciaux pour nous faire danser.

L’ambiance a été survoltée du début à la fin. Good Feelings, Right Roung et In The Ayer ont servi de bougie d’allumage.

Flo Rida s’est montré charmant, lançant des roses à des filles dans la foule pendant Where Them Girls At. Pendant Low, il a amené des spectatrices sur scène, y compris une fan en fauteuil roulant à qui il a pris le temps de faire un câlin.

Puis, l’artiste est descendu dans la foule pour serrer les mains et faire des selfies pendant Club Can’t Handle Me. À la fin, il a autographié son chandail des Capitales pour le donner à la foule.

La soirée, plus pop qu’hip-hop, s’est terminée avec Whistle, GDFR, Wild Ones et My House, entre autres, dans le délire total, alors que le chanteur sabrait le champagne sur scène.

Le rap mordant de Taktika

«Ça se passe à la maison ce soir», s’est réjoui le duo Taktika en prenant d’assaut la scène en ouverture. Ils ont confié attendre ce spectacle au FEQ depuis longtemps déjà: une bien belle façon pour le groupe de Lévis de souligner leur 20 ans de carrière.

Le groupe a chanté sa carrière en decrescendo, commençant par la plus récente chanson de son répertoire, Résilient, et terminant par la plus ancienne, Y’a des jours comme ça. Juste avant, on entendait Mon mic, mon forty, mon blunt, titre de leur premier album.

Ils ont souligné les huit ans de sobriété de B-Ice avec Désintox, et offert une chanson de 2005 qu’ils trouvent encore d’actuatlité, Où est-ce qu’on s’en va. Comme de nombreux artistes au FEQ, ils ont eu aussi fait allusion aux récents attentats de Nice.

Après la présence de Black Taboo, Taktika est revenu sur scène avec le collectif hip-hop 83, dont ils ont fait partie. Après 20 ans, nul doute que leur rap est toujours aussi efficace.