/sports/baseball/capitales
Navigation

Match à sens unique à Trois-Rivières

Québec gagne sa série sur les Aigles en vertu d’un blanchissage de 7-0

SPO-BASEBALL-CAPITALES
Photo Agence QMI, ALEXANDRE DESROSIERS Yurisbel Gracial a frappé deux coups sûrs, croisé le marbre trois fois et produit un point dans un gain des Capitales sur les Aigles dimanche.

Coup d'oeil sur cet article

Les Capitales de Québec ont remporté les honneurs d’une autre série ce weekend, cette fois face aux Aigles de Trois-Rivières, en effectuant un blanchissage 7-0 dimanche après-midi grâce à une excellente performance du partant Jasvir Rakkar.

À égalité 0-0 après quatre manches, les Capitales ont poussé la machine dès la cinquième, inscrivant les deux premiers points du match.

Ils ont ensuite ajouté un point en sixième, deux en septième et deux autres en huitième, pendant que les lanceurs de Québec faisaient le boulot.

Finalement, Rakkar a lancé pendant six manches, n’allouant que cinq coups sûrs et un but sur balles aux Aigles.

Jordan Mills a lancé la septième alors que le nouveau venu, Martire Garcia, a essuyé les deux dernières.

«J’ai bien aimé ce que j’ai vu de Garcia. Au départ, j’étais un peu hésitant à savoir ce qu’il allait me donner. On va éventuellement l’essayer comme partant», a expliqué l’entraîneur Patrick Scalabrini, qui a été heureux de pouvoir envoyer son nouveau lanceur dans la mêlée avec une avance de plusieurs points. «Je ne l’aurais pas envoyé à 2-1», a ajouté le pilote.

Opportunistes en attaque

S’il a fallu cinq manches pour percer le mystère des lanceurs adverses, les Capitales ont ensuite été en mesure de capitaliser de façon régulière, notamment grâce aux longues balles de Maxx Tissenbaum et Jordan Lennerton.

Jonathan Malo (2cs, 2pp), Yurisbel Gracial (2cs, 3pm, 1pp) et Kori Melo (3cs, 1pp, 1pm) ont aussi été passablement efficaces en attaque pour les Capitales, qui disputeront leur prochain match demain au Stade municipal, face aux Champions d’Ottawa.

«Ça a pris du temps avant que l’attaque décolle, mais au troisième tour au bâton, on a réussi à leur faire mal. Le jeune [Guillaume] Blanchette a bien fait au monticule pour eux», a expliqué Scalabrini, qui a indiqué avoir apprécié le coup de main de plusieurs joueurs en attaque.

«Calderon a frappé un gros simple après une apparition au bâton de neuf tirs, par exemple. C’est bien quand tout le monde fait sa part en attaque, surtout dans un bon match défensif comme aujourd’hui», a-t-il noté.

Au total, les Caps ont frappé la bagatelle de 15 coups sûrs.