/world/pacificasia
Navigation

Des prisonniers serrés comme des sardines

TOPSHOT-PHILIPPINES-POLITICS-CRIME
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

En plus d’être privés de liberté, les détenus de la prison de Quezon City à Manille, aux Philippines, doivent aussi endurer des conditions extrêmes de promiscuité.

En effet, 3800 prisonniers vivent dans cet établissement surpeuplé construit il y a six décennies pour en accueillir 800.

Les hommes doivent se relayer pour dormir et tous les endroits sont bons pour piquer un petit roupillon. Certains sont même contraints de somnoler sur les marches des escaliers du pénitencier (photo). L’arrivée au pouvoir du nouveau président Rodrigo Duterte, qui a promis de serrer la vis aux narcotrafiquants et aux petits délinquants, n’augure rien de bon pour les prisonniers de Quezon City.