/opinion/blogs
Navigation

Plus pour Hydro-Québec.

Bloc Hydro-Québec
Photo Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les tarifs d'électricité doivent augmenter. Socialement, écologiquement, économiquement. Il est insensé de maintenir des tarifs aussi bas sous prétexte que cette ressource nous appartient et que nous devons en profiter au moindre coût.

Toujours et encore.

Comme d'habitude, Hydro-Québec demande à la Régie de l'Énergie de hausser ses revenus; comme la plupart du temps, l'augmentation demandée est en bas du taux d'inflation; comme toujours, le débat va se faire sur des fractions et des virgules devant un décor d'épouvantails à moineaux et de Bonhomme(s) Sept Heures. L'argument le plus faible est celui de la pompe à argent, la vache à lait, que constituerait HQ; qu'il n'y a pas de raison de donner plus d'argent à une compagnie qui fait des profits. Il s'avère qu'Hydro-Québec n'est pas une compagnie qui fait des profits comme Apple, Esso ou Québécor. C'est une institution publique qui verse des surplus au gouvernement pour le financement des services publics. Vous pouvez penser que le gouvernement dépense mal votre argent, mais cela n'a rien à voir avec la provenance de son budget: ce qu'on ne paie pas en tarifs d'électricité, on va le payer en impôts. Comme à peu près tout le monde paie de l'électricité au Québec, ça revient à peu près au même.

L'argent et l'environnement.

Hydro-Québec explique une partie de ses besoins par une baisse de ses ventes espérées parce que ses clients ont moins consommé que prévu à cause des deux derniers très rigoureux hivers. Étonnant, non? que les consommateurs aient utilisé moins d'électricité parce qu'il faisait plus froid. Bien non, justement. Selon HQ, pour contrer le froid, et la facture, les Québécois ont ajusté leurs thermostats et changé leurs ampoules électriques pour des moins énergivores. En d'autres mots, ils ont cessé de gaspiller, ce qui est simplement intelligent. Ils ont jeté moins d'argent par les fenêtres...et moins d'air chaud dans l'atmosphère. Économie et écologie ne sont pas ici des opposés.

Les sans-argent.

Chaque fois, on entend la même rengaine: "les pauvres n'ont pas les moyens de payer plus". Je vous soumets que ce sont les démunis qui le moins le moyen de gaspiller. Il est par ailleurs très simple de compenser une hausse de la facture d'électricité par un ajustement du crédit de solidarité dont une des composantes essentielles est l'aide au logement. Actuellemement, le plus petit consommateur profite un petit peu de tarifs indûment bas et le plus grand utilisateur en bénéficie proportionnellement plus. Un locataire ou un propriétaire d'une petite maison tire moins d'avantages des tarifs actuels que le propriétaire d'une grande maison avec une piscine chauffée. Dans la vraie vie, et dans les vrais calculs, cela signifie que des moins riches subventionnent des plus nantis. La justice sociale exige pourtant que ce soit le contraire qui dicte nos politiqiues publiques.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.