/entertainment/radio
Navigation

François Legault remet en doute la crédibilité de Nathalie Normandeau à la radio

POL-FUNÉRAILLES SYLVIE ROY
MARTIN ALARIE/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault ne voit pas d’un bon oeil le retour en ondes de l’ex-politicienne Nathalie Normandeau, embauchée par BLVD FM 102,1 en dépit des accusations criminelles qui pèsent contre elle.

En entrevue à CHOI 98,1 Radio X mardi, M. Legault a déclaré fermement qu’il n’écouterait pas Mme Normandeau et qu’il ne lui accorderait pas d’entrevue.

«À partir du moment où il y a des accusations de corruption, je ne vois pas comment elle peut avoir une crédibilité à questionner entre autres des politiciens», a-t-il déclaré

Le chef de la CAQ croit d’ailleurs que l’Unité permanente anticorruption (UPAC) avait forcément d’excellents motifs pour procéder à son arrestation.

«Écoutez, les accusations sont très graves. Là, le seul argument que Nathalie Normandeau peut sortir c’est de dire: “Il y a présomption d’innocence.” Par contre, moi j’ose espérer que les gens de l’UPAC, avant de ternir à jamais la réputation d’un personnage public comme madame Normandeau, je suppose qu’ils avaient des bonnes preuves.»

Écoutez l’extrait intégral