/slsj
Navigation

Stationnement de luxe pour les vélos à Québec

Avec le VéloVoûte, le vélo ne touche jamais aux composantes métalliques, car il est pris en serre dans des lèvres de caoutchouc.
Photo Diane Tremblay Avec le VéloVoûte, le vélo ne touche jamais aux composantes métalliques, car il est pris en serre dans des lèvres de caoutchouc.

Coup d'oeil sur cet article

Un entrepreneur de Saguenay a choisi la ville de Québec pour lancer son nouveau support à vélo révolutionnaire, notamment en raison du manque de soutien de certains organismes de la région.

Au cours des prochains jours, l’attention des cyclistes de Québec sera portée vers les supports VéloVoûte qui ont fait leur apparition en face de la gare du Palais et du Marché du Vieux-Port.

«C’est la deuxième installation, mais c’est le premier essai public dans une grande ville. Un restaurant de La Baie en a acheté un l’an dernier», explique Louis Fournier, président de Comp-XTR qui est inventeur et concepteur.

MANQUE DE SOUTIEN À SAGUENAY

Louis Fournier, président de Comp-XTR de Saguenay qui est inventeur et concepteur
Photo Diane Tremblay
Louis Fournier, président de Comp-XTR de Saguenay qui est inventeur et concepteur

M. Fournier a choisi de lancer son produit à Québec, car il observe dans la ville un intérêt tangible pour le développement de ce mode de transport économique et écologique.

«Québec, c’est très pro vélo en ce moment. L’équipe en quête d’innovation est très dynamique pour satisfaire les cyclistes. Je ne veux pas dire que ce n’est pas comme ça à Saguenay, mais il y a des choses que c’est préférable de faire ailleurs en ce moment», confie l’homme d’affaires.

Il dénonce par ailleurs le manque de soutien aux petits entrepreneurs au Saguenay–Lac-Saint-Jean. 

«Dans notre région, ils attendent toujours les mégas-projets», déplore l’entrepreneur, qui dit avoir présenté son projet de stationnement de vélo aux responsables du développement économique de Saguenay il y a de cela cinq ou six ans. 

Parmi les caractéristiques qui différencient ce produit, on retrouve un casier pour ranger les casques de vélo dans le but d'offrir une plus grande liberté aux cyclistes.

GRANDES AMBITIONS

Avec le VéloVoûte, le vélo ne touche jamais aux composantes métalliques, car il est pris en serre dans des lèvres de caoutchouc.
Photo Diane Tremblay

L’objectif est de vendre 2000 unités par année à compter de 2017. Cette PME québécoise caresse de grandes ambitions comme celles de percer le marché américain à court terme. Au moins trois villes là-bas ont démontré leur intérêt.

Selon M. Fournier, il existe une multitude de systèmes de stationnement de vélo à travers le monde, mais aucun comme celui qu’il propose.

– Avec Diane Tremblay

 

VéloVoûte

  • Structure d’aluminium
  • Quincaillerie antivol et antirouille
  • Design raffiné
  • Conçu par Comp-XTR de Saguenay
  • Louis Fournier, propriétaire
  • 4 ans de développement
  • Coût d’acquisition d’un support: entre 3000 $ et 4000 $

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.