/finance/business
Navigation

Les drones militaires au cœur de la stratégie de CAE

L’entreprise est fournisseur exclusif de formation pour l’armée américaine

ARG-PARENT CAE
Photo Agence QMI, Michel Desbiens Marc Parent
Président et chef de la direction de CAE

Coup d'oeil sur cet article

Les drones représentent un axe de croissance majeur pour le fabricant de simulateurs de vols CAE, au point même que l’entreprise est devenue un fournisseur exclusif de formation pour l’armée américaine.

«Ce n’est pas rien. On fait tout l’entraînement pour les opérateurs de drones de l’armée américaine, nous, une entreprise de Montréal», a souligné le grand patron de CAE, Marc Parent, lors d’une rencontre avec les médias au siège social de l’entreprise dans l’arrondissement de Saint-Laurent, à Montréal.

M. Parent a dit que les drones représentaient un axe de croissance important pour son entreprise, qui emploie quelque 8000 personnes à travers le monde (dont environ 3500 à Montréal). En 2013, l’entreprise a décroché un contrat de 100 millions $ US pour entraîner les équipages des avions télécommandés de la US Air Force.

Le secteur de la défense et de la sécurité a permis à CAE d’enregistrer des revenus de 257,3 millions $ au premier trimestre de son exercice 2017. C’est une hausse de 60,1 millions $, soit 23 %, par rapport à la même période l’an dernier.

Informations classifiées

Marc Parent n’a pas voulu donner des détails sur tous les contrats obtenus dans le secteur militaire. «Certaines informations sont classifiées à ce sujet, donc je ne peux pas parler », a-t-il dit. Il a toutefois reconnu que l’entreprise avait fait des affaires dans le passé en Arabie saoudite.

Selon le grand patron, la vente de simulateurs de vol traditionnels est une part importante des revenus de CAE, mais qui tend à diminuer proportionnellement. De plus en plus, la formation des pilotes est centrale dans les revenus de l’entreprise.

Profits en forte hausse

Les activités accrues du fabricant de simulateurs CAE dans le secteur de la défense ont permis à l’entreprise montréalaise de déclarer des profits en forte hausse, pour le premier trimestre du nouvel exercice financier.

Les profits de CAE ont ainsi bondi de 55,8 % pour se chiffrer à 69,3 millions $ ou 0,25 $ par action, comparativement à 44,5 millions $ ou 0,17 $ par action une année plus tôt.

Les ventes du trimestre clos le 30 juin ont atteint 651,6 millions $, ce qui représente une progression de 17 % par rapport à l’année précédente.

Parmi les différents secteurs d’activité de la société, c’est celui de la défense et sécurité qui a enregistré la plus forte progression des revenus.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions