/entertainment/radio
Navigation

Arthur a exigé de pré-enregistrer son émission

Devoilement de la nouvelle programmation de BLVD 102,1 en pr�sence d'Andre Arthur et Nathalie Normandeau,
Daniel Mallard/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Congédié de CHOI pour ses propos tenus en ondes, André Arthur a réclamé que son heure d’intervention soit préenregistrée et autorisée avant diffusion à BLVD 102.1.

«C’est à ma demande que ce sera pré-enregistré. Alors ce qu’ils diffusent, ce sera leur problème», a expliqué un roi Arthur expéditif, qui a bien voulu répondre aux questions des journalistes, lui qui a avoué ne pas apprécier l’exercice.

André Arthur retrouve son micro mais pas à tout prix. BLVD a prévu un filet de sécurité et des lignes directrices en matière de «discrimination et des propos diffamatoires», a laissé savoir le co-propriétaire de Leclerc Communication, Nicolas Leclerc.

Chaque heure d’émission produite par l’animateur sera ainsi enregistrée le jour même, puis analysée par «toute une équipe de professionnels» avant diffusion.

Les animateurs de la capitale n’ont plus le droit de se tromper, dénonce Arthur. «Quand on a enlevé le droit à l’erreur aux animateurs de radio, on leur a enlevé une grande partie de leur liberté en leur imposant une camisole de force», dénonce-t-il.

«On va essayer de regagner notre droit à l’erreur, la capacité de parler de choses importantes en admettant qu’on ne peut parler de choses importantes sans parfois froisser certaines personnes. On ne peut rien changer sans un peu indisposer des gens. Il s’agit de le faire de la meilleure manière possible et là-dessus, j’ai évidemment des choses à apprendre», a-t-il ajouté.

De Québec

La direction de Leclerc Communication se félicitait d’avoir mis la main sur le «plus grand animateur que la Ville de Québec ait connu au cours des 40 dernières années».

Plaisir partagé chez l’animateur.

«Aucune station de radio de Québec n’a jamais eu le moindre succès à moins d’avoir été dirigée à Québec par des gens de Québec. Jamais. Il n’y a aucune exception à cette règle-là», plaide-t-il.

L’animateur fera cavalier seul. Pour le moment. «Il va bien y avoir quelqu’un pour parler pendant que je tousse ou quelque chose du genre», a-t-il fait savoir, lui qui s’est dit heureux de renouer avec les auditeurs de Québec, des gens «curieux» et «différents».

André Arthur n’avait d’ailleurs que de bons mots pour sa nouvelle collègue, Nathalie Normandeau. «J’ai écouté clandestinement souvent Nathalie Normandeau sur une autre antenne. J’ai toujours eu du plaisir à l’entendre», dit-il.

Il a tenu à la défendre bec et ongles, malgré les lourdes accusations qui pèsent contre elle. «Dénoncer quelqu’un qui a été accusé, qui n’a pas été trouvé coupable, ça prend un écœurant. J’en suis pas un», a-t-il commenté.