/news/politics
Navigation

Autres dépenses douteuses de la ministre de la Santé Jane Philpott

La ministre de la Santé Jane Philpott.
GUILLAUME ST-PIERRE/AGENCE QMI La ministre de la Santé Jane Philpott.

Coup d'oeil sur cet article

SUDBURY - Le gouvernement Trudeau a conclu lundi sa retraite fermée du conseil des ministres à Sudbury, en Ontario, sur une mauvaise note avec de nouvelles révélations concernant les dépenses de la ministre de la Santé, Jane Philpott.

Selon des documents obtenus par l’Opposition officielle et consultés par l’Agence QMI, Mme Philpott aurait facturé 520 $ aux contribuables pour avoir accès aux salons privés d’Air Canada en Amérique du Nord et en Europe.

«La ministre de la Santé doit rembourser cette dépense. ‎Elle doit penser aux contribuables», a dit Marc-André Leclerc, attaché de presse au bureau du chef du Parti conservateur, en début de soirée lundi.

Plus tôt dans la journée dans son discours à l’issue de la rencontre de deux jours, Justin Trudeau avait souligné l’importance «de reconnaitre ses erreurs et d’en tirer les leçons», en référence - fort probablement - à la controverse suscitée par les frais de déplacement excessifs de la ministre de la Santé, Jane Philpott.

En lever de rideau, dimanche matin, la ministre avait retenu l’attention en y allant d’excuses publiques au sujet du coût élevé de ses déplacements dans des voitures de luxe dans la région de Toronto, réitérant du même souffle son intention de rembourser 3700 $.

«Quand on fait une erreur, les gens s’attendent à ce qu’on s’excuse, a réagi Justin Trudeau en conférence de presse. Les gens ne s’attendent pas à ce qu’on soit parfaits, mais ils s’attendent à ce qu’on essaie toujours de s’améliorer.»

Selon M. Trudeau, cette controverse entourant la location de voitures de luxe à grands frais chez un entrepreneur qui est aussi un bénévole libéral très actif doit servir d’avertissement.

«C’est un rappel pour nous tous d’être très consciencieux par rapport à nos responsabilités et nos dépenses», a poursuivi M. Trudeau qui a fait ces commentaires avant les révélations concernant les dépenses de Jane Philpott pour les salons d’Air Canada.

Un symptôme selon les conservateurs

Le Parti conservateur s’est empressé de demander des comptes à la ministre.

Selon le député de Beauce et ex-ministre conservateur, Maxime Bernier, les dépenses de Mme Philpott sont à l’image de la façon de dépenser du gouvernement Trudeau.

«Ça ne peut pas s’excuser, ça ne peut pas s’expliquer, a-t-il lancé. Pour eux, la dépense n’est pas importante, c’est une illustration du fait que dépenser l’argent d’autrui, il n’y a pas de limite à cela», a commenté le candidat dans la course à la direction du Parti conservateur.

M. Bernier soutient que la ministre de la Santé a néanmoins pris la bonne décision en s’engageant à rembourser personnellement les dépenses encourues par ses frais de déplacement dans des voitures de luxe.

«Ces dépenses-là, pour moi, c’était inutile. C’était important de les rembourser et il va falloir continuer à surveiller le gouvernement libéral de près», a-t-il fait valoir.

«C’est l’argent des contribuables et il y a plusieurs familles canadiennes qui ont de la misère à arriver et je pense qu’ils trouvent cela inacceptable que leurs taxes paient pour cela», a-t-il poursuivi.