/slsj
Navigation

Les producteurs laitiers en ont assez du bas prix du lait

Les producteurs laitiers en ont assez du bas prix du lait
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Travailler plus fort pour gagner moins d’argent, voilà la réalité des producteurs laitiers du Québec qui ont dû faire face à une chute du prix de leur lait de 5,98 % pour le mois de juillet. Pour plusieurs producteurs de la région, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

La saga dans le secteur laitier ne date pas d’hier. Après le partenariat transpacifique, le lait diafiltré qui traverse les frontières, voilà maintenant que des producteurs se lèvent pour dénoncer le bas prix du lait du mois de juillet.

«C’est inacceptable. Ça fait plus d’un an et demi qu’on se fait avoir par le lait diafiltré qui ne cesse d’entrer par la frontière étasunienne. On fait des manifestations, on essaie de porter notre message au fédéral, et rien ne change», soutient le producteur laitier d’Albanel, Michel Frigon.

Fermes en danger

Les producteurs laitiers de la région se sont donné rendez-vous jeudi dernier pour le caucus libéral à Saguenay. Ils ont demandé au gouvernement de Trudeau de cesser son inaction dans le problème du lait diafiltré.

«Le gouvernement nous donne des exigences très élevées en matière de bien-être animal et autres. On investit des sommes folles pour répondre à ces exigences, et on fait entrer du lait qui ne répond pas à ces normes. Notre prix du lait baisse et ça met des fermes en danger, des fermes qui souhaitent entrer dans l’ère moderne», s’emporte le producteur Claude Gilbert.

Les deux derniers mois de juillet – en 2015 et 2016 – ont été plutôt catastrophiques quant au montant versé aux producteurs en échange de leur lait, alors qu’ils ont touché 67 $ pour un hectolitre de lait.

En juillet 2012, 2013 et 2014, ils touchaient plus de 71 $ l’hectolitre, selon le site des Producteurs de lait du Québec.

Le prix du lait n’enchante pas les producteurs, et les consommateurs n’y gagnent pas non plus. Depuis 2012, le prix pour une pinte d’un litre augmente toujours de quelques sous, alors que le profit des producteurs s’amenuise chaque année.

Où se situe le problème alors? «On parle toujours des producteurs, mais jamais des transformateurs. Eux, on ne les dénonce pas. On leur donne le droit de faire des profits astronomiques, alors que nous, on n’a même pas le droit d’essayer d’arriver», plaide Michel Frigon

ÉVOLUTION DU PRIX AU COURS DES ANNÉES

Année

Prix du lait au producteur

Prix du lait au consommateur (pinte d’1 litre de 2 %)
Juillet 2012 0,71 $/litre  1,58 $
Juillet 2013 0,74 $/litre  1,61 $
Juillet 2014 0,76 $/litre  1,63 $
Juillet 2015 0,67 $/litre  1,64 $
Juillet 2016 0,67 $/litre  1,67 $

Sources, Site Producteurs de lait du Québec, Site Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec