/sports/baseball/capitales
Navigation

Coulés par des circuits

Les Capitales perdent un match enlevant aux mains des Champions

SPO-BASEBALL-QUE-OTT
Photo Agence QMI, PIERRE BLAIS Patrick Scalabrini, le gérant des Capitales, était vivement déçu de la défaite des siens.

Coup d'oeil sur cet article

Les Capitales de Québec et les Champions d’Ottawa se sont livré un duel enlevant, dimanche après-midi, au stade municipal de Québec, un match finalement remporté par la marque de 7-6 par les visiteurs.

C’est à coups de coups de circuit que les Champions ont assommé les Capitales, trois fois plutôt qu’une au cours de la rencontre. D’abord, Albert Cartwright et Kenny Bryant ont tour à tour propulsé les offrandes du partant Mark Smyth derrière la clôture du champ centre en troisième manche.

Puis, en septième, Alexander Malleta a imité ses coéquipiers avec un boulet de canon au champ centre droit. À la différence de Cartwright et Bryant, Malleta ne s’est pas contenté de s’exécuter en solo. Il a plutôt poussé deux collègues au marbre.

Dur coup

«La présence au bâton de Malleta nous a fait mal. On pensait l’avoir dans les câbles, mais je ne suis pas certain de notre choix de lancers au cours de cette présence», a analysé le gérant Scalabrini, déçu de ne pas avoir vu de balle rapide dans la séquence.

«Cette défaite nous ajoute beaucoup de pression pour la dernière semaine. J’espère que le congé de lundi (aujourd’hui) fera du bien à quelques bâtons qui sont froids en ce moment. On ne veut pas terminer quatrièmes», a-t-il ajouté.

Avec cette défaite, les Caps se retrouvent effectivement un seul match devant les Champions au troisième rang, avec sept parties à disputer. En première ronde des séries, l’équipe qui terminera quatrième devrait croiser le fer avec les dangereux Jackals du New Jersey, qui sont aussi la bête noire des Capita­les.

Combativité

À la suite d’une septième manche difficile, Scalabrini a vu les siens faire preuve de combativité, notamment en fin de huitième, lorsque trois points ont été inscrits aux dépens des releveurs Randy Hamrick et Tyler Wilson. C’était toutefois trop peu trop tard.

Les partisans auraient préféré compter sur une performance plus hermétique de la part du partant Mark Smyth, qui a concédé quatre points mérités en cinq manches de travail. Québec n’a d’ailleurs gagné aucun des quatre matchs que Smyth a entrepris en 2016.

Alexis Garcia n’a pas réellement mieux fait, permettant deux points mérités en une manche et un tiers au monticule.