/news/politics
Navigation

Le burkini ne passe pas le test des valeurs de la CAQ

Les immigrants pourraient se voir refuser leur citoyenneté

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault
Photo d'archives Simon Clark Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-JÉRÔME – Les immigrants en faveur du burkini pourraient se voir refuser leur citoyenneté sous un gouvernement caquiste en vertu d’un test des valeurs obligatoire.

«On a déjà dit nous autres à la CAQ qu’on veut faire passer des tests de valeurs aux nouveaux arrivants. J’ai un problème avec le burkini», a lancé François Legault à l’entrée de son caucus présessionnel, qui se tient à Saint-Jérôme lundi et mardi.

Mais qu’arriverait-il si un immigrant est à l’aise avec le port du burkini et qu’il inscrit cette réponse dans son examen? «Le test, ça va être pour les nouveaux arrivants. Ça se passe au moment ou les gens arrivent ici, avant de recevoir leur citoyenneté», a expliqué M. Legault au cours d’une mêlée de presse. Les conséquences de l’échec seront très importantes. «Bien on ne reçoit pas notre citoyenneté. C’est tout», a-t-il ajouté.

Y aura-t-il clairement une question sur le burkini? «Il y aura certainement des questions sur l’égalité homme femme», a acquiescé François Legault. Le politicien d’expérience a affirmé que la Coalition avenir Québec avait un «malaise avec le burkini». «Mais on ne veut pas l’interdire, ce qu’on veut interdire, ce sont les signes religieux pour les personnes en autorité, incluant les enseignants», a-t-il lancé.

Le SPVM dans le tordeur

François Legault s’en est aussi pris au Service de police de Montréal, qui s’est dit en faveur du port du hijab pour ses policières qui le désirent. «Imaginez-vous demain matin une policière qui porte le hijab qui s’adresse à un citoyen qui est de religion juive», a-t-il dénoncé.

«Je m’oppose totalement à ce que les policières du SPVM portent un hijab», a-t-il ajouté.

M. Legault était accompagné de son candidat dans la circonscription de Saint-Jérôme, Bruno Laroche.