/news/currentevents
Navigation

L’ex-coach de Geneviève Jeanson arrêté

Le Québécois André Aubut est accusé de voies de fait causant des lésions aux États-Unis

André Aubut a été l’entraîneur de Geneviève Jeanson pendant environ 10 ans. Ils sont photographiés ensemble à la fin des années 90. 
photo d’archives André Aubut a été l’entraîneur de Geneviève Jeanson pendant environ 10 ans. Ils sont photographiés ensemble à la fin des années 90. 

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien entraîneur de la cycliste Geneviève Jeanson, le Québécois André Aubut, a été arrêté le 31 mars 2016 en Arizona pour avoir agressé violemment sa nouvelle épouse à l’intérieur de leur résidence.

Selon le rapport de police obtenu auprès du bureau du shérif du comté de Maricopa, la victime âgée de 56 ans a elle-même contacté les policiers vers 23 h 14 pour une histoire de violence conjugale.

Après avoir reçu un coup de poing au visage, elle s’est enfermée dans une chambre à coucher. À l’arrivée des patrouilleurs, la fenêtre à l’avant de la maison était brisée. La conjointe du suspect «avait une ecchymose et une enflure sous l’œil gauche».

Menottes aux poings

Aubut, 60 ans, a été menotté puis placé à l’arrière du véhicule de police. Sa femme a répété à plusieurs reprises qu’elle ne voulait pas qu’il se retrouve en prison. Malgré tout, l’individu a été transporté vers un centre de détention en début de nuit.

Le sexagénaire a été accusé de voies de fait causant des lésions. D’après le libellé des chefs, il aurait causé «intentionnellement, sciemment ou par imprudence des blessures physiques à une autre personne».

Mariée depuis six ans avec Aubut, la victime n’a pas voulu porter plainte contre lui ni collaborer à la poursuite. «Elle a expliqué vouloir lui donner une leçon», peut-on lire. La femme a aussi refusé les soins médicaux.

Sans antécédent criminel au Canada, Aubut bénéficie de la présomption d’innocence et nie avoir frappé son épouse.

Les policiers ont indiqué qu’il y avait des antécédents de violence conjugale dans la relation entre la victime et le suspect, mais aucun incident antérieur n’est documenté à cette adresse.

Pas surprise

D’après Geneviève Jeanson, l’altercation a eu lieu dans l’ancienne maison où elle a habité avec l’accusé. L’adresse inscrite dans le rapport policier est la même. Elle ignorait que son ex-entraîneur avait été arrêté, mais elle savait qu’il s’était marié de nouveau.

«C’est la première maison que j’ai achetée. Je ne suis pas surprise. J’y ai vécu avec lui. Toutes les fois qu’il me sacrait une volée, il disait qu’il ne le ferait plus jamais. Il disait que c’était de ma faute, que je le méritais. C’est sûr qu’il a tenu le même discours», explique l’ancienne athlète de 35 ans qui vit maintenant à Montréal. Elle-même n’a jamais porté plainte.

Marquée par les menaces et la violence, la relation malsaine entre Aubut et Jeanson a fait l’objet d’un livre paru en 2008. Un film librement inspiré de la vie de la cycliste est sorti en 2014.

André Aubut reste discret depuis plusieurs années et ne répond pas aux questions.

Qui est André Aubut ?

 

André Aubut lors de son arrestation le 31 mars 2016 en Arizona.
Photo courtoisie
André Aubut lors de son arrestation le 31 mars 2016 en Arizona.
  • Arrêté pour voies de fait causant des lésions
  • 60 ans, habite en Arizona, aux États-Unis
  • Né en septembre 1955 à Lachine, au Québec
  • Diplômé de l’Université de Montréal en enseignement de l’activité physique
  • De 1985 à 2000, il a occupé un poste d’enseignant d’éducation physique à l’École Dalbé-Viau, à Lachine
  • De 2001 à 2004, il a été le directeur sportif des équipes cyclistes Rona 
  • Entraîneur de Geneviève Jeanson pendant environ 10 ans
  • Marié à Geneviève Jeanson en 2006 et divorcé la même année
  • Le couple a géré un restaurant aujourd’hui fermé
  • Suspendu à vie par le Centre canadien pour l’éthique dans le sport pour avoir administré de l’EPO à la cycliste
  • N’a jamais fait l’objet d’accusation criminelle au Québec