/news/politics
Navigation

Campés sur leurs positions

L’été chaud a semblé figer le point de vue des Québécois sur les partis politiques provinciaux et fédéraux

Coup d'oeil sur cet article

Les troupes de Philippe Couillard au Québec et de Justin Trudeau à Ottawa ont profité de la saison morte pour consolider leur avance sur leurs adversaires.

Avec 34 % des intentions de vote, le Parti libéral du Québec continue de tenir tête aux péquistes et aux caquistes, qui font du surplace.

Sans chef, le Parti québécois (PQ) garde sa deuxième position avec 29 % d’appuis, devant la Coalition avenir Québec (CAQ) (23 %). Québec solidaire ferme la marche avec 10 % des voix, révèle un sondage Léger/Le Journal-Le Devoir.

La période estivale est souvent bénéfique pour le gouvernement, précise le sondeur Christian Bourque.

«Il n’est pas challengé par les médias, il n’est pas challengé par l’opposition, l’été n’a pas ou n’a que très peu d’impact sur les intentions de vote», insiste-t-il.

Pas d’effet Daoust

La controverse sur Jacques Daoust et son implication dans la vente des actions de RONA ne semble pas non plus avoir collé au gouvernement Couillard, constate M. Bourque. N’ayant plus la confiance du premier ministre, M. Daoust a quitté son poste de ministre des Transports et député de Verdun il y a quelques jours.

«La démission fait que le problème débarrasse avec l’individu», soutient le vice-président de la firme Léger.

Au PQ, la course à la chefferie prend toute la place. Alexandre Cloutier est toujours en tête, mais son avance diminue. Jean-François Lisée et Martine Ouellet profitent du retrait de Véronique Hivon pour gonfler leurs appuis.

La CAQ score à Québec

Si le score de la CAQ n’a pratiquement pas bougé cet été, les troupes de François Legault peuvent néanmoins se réjouir d’avoir pris de l’avance dans la région de Québec. À 40 % chez les électeurs de la Capitale nationale, les caquistes devancent largement les libéraux (25 %) et le PQ (22 %).

La rentrée parlementaire s’effectuera le 20 septembre à l’Assemblée nationale, mais, déjà, les partis politiques ont repris le collier en vue du retour au Salon bleu. Tant le Parti québécois que la CAQ ont tenu leur caucus présessionnel la semaine dernière, alors que les libéraux se réunissent pour préparer la prochaine session ce mercredi à Gatineau.

À Ottawa

Le Parti libéral du Canada de Justin Trudeau continue de trôner en tête des intentions de vote au Québec, avec 51 % d’appuis, loin devant les bloquistes (17 %), les néo-démocrates (16 %) et les conservateurs (12 %).

Le chef libéral n’a pas fait de «faux pas» sur des dossiers importants, c’est ce qui explique en partie ces résultats, selon Christian Bourque. La partie est également facile pour Justin Trudeau, qui fait face à des partis d’opposition qui n’ont pas de chef. Les travaux reprendront aux Communes le 19 septembre.

MÉTHODOLOGIE

La présente étude a été réalisée par le biais d’un sondage internet auprès de 1006 Québécois et auprès de 1535 Canadiens ayant le droit de vote entre les 29 août au 1er septembre 2016 dans toutes les régions du Canada.  √  Pondération et marge d’erreur  Les données finales du sondage ont été pondérées à l’aide des données du recensement de 2011 selon l’âge, le sexe, la langue maternelle, la région et le niveau de scolarité de façon à garantir un échantillon représentatif de la population.  √  Aux fins de comparaison, un échantillon probabiliste de 1006 répondants aurait une marge d’erreur de +/- 3,1 et un échantillon probabiliste de 1535 répondants aurait une marge d’erreur de +/- 2,5%, et ce, dans 19 cas sur 20.