/weekend
Navigation

Un téléfilm sur sa vie!

Un téléfilm sur sa vie!
photo d’Archives

Coup d'oeil sur cet article

La chaîne Lifetime a annoncé qu’elle travaille sur un biopic consacré à l’interprète de Toxic. Un projet qui est néanmoins loin d’enchanter la principale intéressée, qui a déjà fait savoir qu’elle ne souhaitait pas y être associée, ni de près ni de loin...

Britney Spears n’est âgée que de 34 ans. Mais elle a déjà connu suffisamment de rebondissements, de succès et d’échecs, dans sa vie et sa carrière, pour se voir consacrer un téléfilm d’au moins deux heures. Selon The Hollywood ­Reporter, la chaîne Lifetime a ainsi mis en chantier un biopic qui retracera le ­parcours pour le moins tumultueux de la star de la pop. Attendu pour 2017, ce téléfilm, sobrement intitulé Britney, ­devrait revenir sur les premiers pas de la chanteuse au Mickey Mouse Club avec Ryan Gosling et Justin Timberlake, ses amours chaotiques, notamment avec le père de ses enfants Kevin Federline, et sa descente aux enfers de 2007 qui a conduit à son hospitalisation en ­psychiatrie et à sa mise sous tutelle.

Une inconnue dans le rôle-titre

On connaît aussi le nom de l’heureuse élue qui incarnera Britney Spears au petit­­ écran. Il s’agit de Natasha Bassett. Relativement méconnue du grand public, l’actrice australienne a été vue dans le dernier film des frères Coen, Ave ­César!, où elle jouait une starlette holly­woodienne des années 1950, Gloria DeLamour­­.

Dans une entrevue donnée au magazine Vogue en mai 2016, Natasha Bassett avait confié: «Il n’y a rien de mieux que d’essayer de donner du sens à la condition humaine à travers des personnages complexes». On imagine qu’avec Britney, elle sera justement servie en matière de «personnage complexe.»

Seul souci, la chanteuse ne souhaite pas être associée à ce téléfilm, dont le tournage doit débuter le 19 septembre à Vancouver. Un de ses représentants a fait savoir au site Deadline que Britney ne «contribuera d’aucune manière, façon ou forme au biopic de Lifetime qui n’a pas non plus sa bénédiction». Ce refus pourrait s’expliquer par le désir de la chanteuse de tourner définitivement la page sur ses heures sombres, alors ­qu’elle vient tout juste de sortir un nouveau disque, Glory, et de ­prolonger sa série de concerts à Las Vegas jusqu’en février.

Un téléfilm au parfum de scandale

Pour Lifetime, le fait que Britney Spears ne s’associe pas au projet n’est pas forcément un problème, tant la chaîne américaine s’est faite la grande spécialiste des «biographies non autorisées.» Lifetime a ainsi déjà produit des biopics sur les regrettées Whitney Houston et Brittany Murphy, et des téléfilms sur les coulisses de séries cultes comme Saved by the Bell et 90210 Beverly Hills, sans avoir l’accord des principaux ­intéressés ou de leurs héritiers.

On imagine donc que ce nouveau projet réalisé sans l’aval de Britney ne sera pas forcément à la gloire de la chanteuse et n’hésitera pas à insister sur les aspects les moins reluisants de son parcours. On pense à son mariage éclair de 55 heures avec son ami d’enfance Jason Allen Alexander, à ses démêlés judiciaires avec son ancien gérant Sam Lufti soupçonné de l’avoir droguée pour mieux profiter d’elle, ou encore à la relation tendue qu’elle entretient avec son père, Jamie Spears, chargé de contrôler les moindres faits et gestes de la star en sa qualité de tuteur. Sans oublier bien sûr la fois où Britney a pris le volant de sa voiture avec son bébé sur les genoux, ou la fois où elle s’est rasé le crâne avant d’attaquer un paparazzi à coups de parapluie...