/sports/football/rougeetor
Navigation

«J’aurais dû lancer le ballon»

Le quart-arrière Hugo Richard s’en veut d’avoir bousillé la dernière chance de son équipe en fin de match

Football universitaire Carabins vs Rouge et or au Stade Telus UL,
Photo Daniel Mallard Auteur de deux touchés, Benoît Gagnon-Rousseau n’a pas réussi à maîtriser cette passe de Hugo Richard. Le secondeur des Carabins Frédéric Chagnon a nui au receveur de passe du Rouge et Or sur la séquence.

Coup d'oeil sur cet article

Hugo Richard s’en voulait de ne pas s’être débarassé du ballon dans les dernières secondes du match afin de permettre au Rouge et Or de tenter un placement qui aurait pu forcer la prolongation.

«J’aurais dû lancer le ballon dans le fond, mais j’ai attendu afin de ne pas lancer une interception, a expliqué le pivot du Rouge et Or de l’Université Laval. Un million de choses te passent en tête. Dès que je suis sorti en touche, j’ai entendu des choses pas très belles de Justin (Éthier) et je savais qu’il n’y avait plus de temps au cadran.»

«C’est certain que je parais mal sur cette séquence et je dois m’assurer de ne pas répéter la même erreur, de poursuivre Richard qui a complété 25 de ses 33 passes pour 248 verges. On y allait pour le touché sur le dernier jeu ou lancer une passe incomplète. Il nous restait un temps d’arrêt et du temps pour tenter un placement.»

Après la rencontre, le coordonnateur offensif Justin Éthier estimait que les receveurs n’avaient pas suffisamment aidé Richard. «Les gars travaillent tellement fort que ce n’est pas moi qui va les blâmer. On a perdu la bataille des revirements et c’est super important. Il y avait des points d’interrogation au sujet de la ligne offensive, mais j’en ai pas vu pendant le match. Les gars ont été super.»

Erreur coûteuse

Auteur d’un touché et de gains de 84 verges en 16 courses, Christopher Amoah avait lui aussi des reproches à s’adresser. Le porteur de ballon a commis un échappé alors que le Rouge et Or connaissait une bonne poussée au deuxième quart.

«Comme porteur, tu te fais une fierté de tenir le ballon et l’erreur est complètement de ma faute. Je dois raffiner mon jeu et m’assurer que ça ne se produise plus. Notre ligne offensive a très bien fait et nous a donné le momentum en première demie, momentum que nous avons perdu en deuxième.»

2 touchés pour Gagnon-Brousseau

Benoît Gagnon-Brousseau a réussi deux majeurs dans la défaite et récolté 38 verges en cinq réceptions. «C’est la fin de saison qui compte et on sera prêt comme jamais, a mentionné le demi inséré. C’est une défaite crève-cœur et chaque revers est difficile à accepter. Mes deux touchés m’importent peu dans la défaite. Je vais me souvenir de ma passe échappée.» S’il capte la longue passe, Gagnon-Brousseau aurait possiblement atteint la zone des buts.

Auteur de 12 plaqués, un sommet chez le Rouge et Or, le secondeur Marc-Antoine Varin a connu un bon match à son premier départ en carrière. «En première demie, on a bien arrêté le sol, mais les Carabins ont ajouté du monde en protection en deuxième demie, a-t-il expliqué. Ca devenait plus difficile de se rendre au quart-arrière.»