/news/society
Navigation

Québec honore un modèle

La messe tenue en son honneur a réuni des centaines de fidèles

Coup d'oeil sur cet article

La basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec était pleine à craquer dimanche matin, alors qu’une messe d’Action de grâce a été célébrée en l’honneur de mère Teresa, qui a été élevée au rang de sainte quelques heures plus tôt.

La cérémonie a été présidée par le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec. Louise Brissette, considérée par plusieurs comme la mère Teresa de Bellechasse, tenait à être présente.

Amour et bonté

Mme Brissette a adopté 24 enfants, dont elle s’occupe sans répit. Grâce à son implication dans la communauté, elle a eu l’occasion de rencontrer mère Teresa en 1994.

«Ç’a été une rencontre courte, mais très intense. Elle nous a passé beaucoup d’amour dans le cœur, alors ce doit être pour ça que mes enfants sont pleins d’amour comme ça.»

Pour elle, mère Teresa représente l’amour et la bonté humaine. Elle ne conserve que de bons souvenirs de ce mythi­que personnage, qu’elle a d’ailleurs eu la chance de serrer dans ses bras.

En plus de Mme Brissette, quatre missionnaires de la Charité, la congrégation fondée par mère Teresa et œuvrant à Québec depuis près de 10 ans, étaient présentes pour la cérémonie.

Les quatre femmes, l’une venant d’Argentine et les autres d’Inde, tenaient à rendre hommage à mère Teresa en actions plutôt qu’en paroles. Depuis plusieurs jours, elles œuvrent aux quatre coins de Québec pour redonner à la communauté, à l’image de la nouvelle sainte.

Une célébration de la vie

Au cours de la cérémonie, un baptême et un 60e anniversaire de mariage ont été célébrés. Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix souhaitait pouvoir inclure ces célébrations symboles d’espérance dans la messe.

«Dans une église, on célèbre la vie et on célèbre comment Dieu est proche de la vie, alors accueillir un enfant dans cette nouvelle vie, ça fait plein de sens.»

Gérald Cyprien Lacroix se souvient de mère Teresa comme étant un symbole marquant pour tout le monde.

«Qui ne connaît pas mère Teresa, cette femme qui a été au service des pauvres, des souffrants et des laissés-pour-compte de la société. Aujourd’hui, c’est une célébration de la vie.»

Les missionnaires de la Charité à Québec

  • Elles œuvrent depuis 10 ans dans la ville de Québec, principalement à Limoilou.
  • Quatre missionnaires ont été dépêchées sur le territoire.
  • L’une vient de l’Argentine et les autres de l’Inde.
  • Le cardinal Marc Ouellet les a personnellement invitées à venir s’établir ici.