/finance/business
Navigation

Restructuration chez Desjardins

Vingt-huit postes de vice-présidents disparaissent

Coup d'oeil sur cet article

Le Mouvement Desjardins vient de procéder à une restructuration de sa haute direction alors que 28 postes de vice-présidents ont été abolis, a appris Le Journal.

Les compressions touchent tous les départements de la haute direction. Au total, ce sont 20 % des 128 postes de vice-présidents qui disparaissent dans ce remue-ménage chez Desjardins.

Si certains vice-présidents ont été replacés à l’interne, d’autres sont partis à la retraite. Il y a aussi eu des mises à pied.

« Réduire nos coûts »

«On cherche à réduire nos coûts afin d’être plus agiles pour servir les caisses. Cet exercice permet également de simplifier nos structures», a fait savoir un porte-parole de Desjardins, André Chapleau.

Selon ce dernier, la dernière réorganisation de la haute direction au sein de la coopérative de services financiers datait de 2009.

À l’époque, l’organigramme de Desjardins faisait état de 200 postes de vice-présidents. Ils ne sont plus que 100.

En mai dernier, peu de temps après son élection à la présidence de Desjardins, Guy Cormier avait laissé entendre que le Mouvement Desjardins n’était pas à l’abri de suppressions de postes. «Je sais qu’il y a des concurrents qui ont pris des décisions importantes sur l’évolution de leur force de vente, de leurs employés, et Desjardins, pour être dans ce même marché, va lui aussi regarder pour adapter son offre de service», avait-il déclaré.

En juin dernier, M. Cormier avait procédé à un remaniement du comité de direction de Desjardins. Plusieurs nouveaux premiers vice-présidents ont fait leur apparition.

Quant à savoir si d’autres mouvements de personnel sont à prévoir au cours des prochains mois à la haute direction, le porte-parole de Desjardins est demeuré prudent. «Toute entreprise doit se donner de la souplesse. On ne peut pas rester figé dans une situation. Avec tous les changements qui touchent l’industrie financière, c’est évolutif», a signalé M. Chapleau.

Au Québec, Desjardins emploie plus de 40 000 personnes.

Excédents en baisse

Rappelons qu’au dernier trimestre, le Mouvement Desjardins a vu ses excédents avant ristournes plonger de 32 %, à 427 millions $.

Les rendements du secteur de l’assurance de dommages ont notamment été plombés par des pertes sur sinistres plus élevées en Alberta (incendies de forêt à Fort McMurray) et par le secteur automobile en Ontario.

En 2015, le Mouvement Desjardins a enregistré la meilleure performance financière de son histoire avec des excédents record de 1,96 milliard $, en hausse de 23 % (+366 M$).