/lifestyle/family
Navigation

8 anecdotes croustillantes survenues dans le labyrinthe géant

Le labyrinthe 2016 est accessible samedi.
Photo courtoisie Le labyrinthe 2016 est accessible samedi.

Coup d'oeil sur cet article

LA POCATIÈRE | Halloween à La Pocatière attire des dizaines de milliers de personnes dans son labyrinthe géant établi dans un champ de maïs. En deux ans, plusieurs anecdotes savoureuses s’y sont déroulées.

1. Le grand malaise

Faire le tour du labyrinthe peut prendre environ une heure et ce n’est pas tout le monde qui réussit. Il arrive toutefois de grands moments de déception – ou de malaise – lorsque le participant ressort par l’entrée plutôt que la sortie, croyant avoir réussi à le déjouer.

2. Les perdus

Le champ de maïs est situé dans un rang en périphérie de La Pocatière. Malgré leurs GPS, il n’est pas rare de trouver des gens perdus qui ne trouvent pas le site du labyrinthe, avant même d’y avoir mis les pieds.

3. Le Petit Poucet

Il existe des participants plutôt débrouillards qui, tel que l’a fait le Petit Poucet, sèment des grains de maïs sur leur chemin pour se retrouver. Tellement charmant!

4. Les fins gourmets

Des visiteurs moins habitués à la vie agricole et qui ont un petit creux se laissent parfois tenter par les maïs durant leur parcours. Le blé d’Inde à vaches toutefois, sachez-le, c’est moins savoureux qu’un bon blé d’Inde beurre et sel.

5. Les tricheurs

Il y a de l’orgueil dans ce labyrinthe! Certains refusent carrément d’avouer qu’ils ont triché. Ceux-ci veulent gagner du temps en passant à travers les murs de maïs. Sachez qu’on vous a repérés...

6. Les naïfs

Bien candidement, des participants croient à tort que le labyrinthe grand comme cinq terrains de football a été semé selon un parcours prédéfini. Eh non! C’est au Weed Eater, pendant 150 heures, que le responsable d’Halloween à La Pocatière, Luc Pelletier, a créé le labyrinthe encore une fois cette année.

7. Première date

Mesdames, ceci s’adresse à vous. Les organisateurs ont remarqué que ce sont des cris aigus purement féminins que l’on entend en majorité, surtout le soir. Sachez-le avant d’y amener votre première date.

8. Talons hauts

Possiblement à la recherche d’une activité pour démarrer la soirée, un groupe de jeunes filles a déjà tenté de défier le labyrinthe en talons hauts et en jupes avant de se rendre au bar. La sortie a été plus pénible que prévu finalement. Les espadrilles sont recommandées!

Pour une troisième année, le labyrinthe est ouvert au public dès samedi, avec un parcours deux fois plus grand que l’édition précédente.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.