/sports/hockey/remparts/20ansremparts
Navigation

20 ans des Remparts: une invasion américaine amorcée par Josh Hennessy

JOSH HENNESSY
Photo d'archives Stevens LeBlanc Originaire de la région de Boston, Josh Hennessy a joué quatre saisons chez les Remparts. Il est aujourd’hui marié à une Québécoise et est père de quatre enfants.

Coup d'oeil sur cet article

Les Remparts de Québec ont pris un virage déterminant vers le succès le 16 juin 2001 à l’Auditorium de Verdun.

Après avoir repêché les défenseurs Jean-Michel Bolduc et Jeff MacAuley durant la première ronde (l’une des plus riches en talents de l’histoire de la LHJMQ), les Remparts ont réclamé au deuxième tour le joueur de centre Josh Hennessy, un américain de la région de Boston.

Quelques mois plus tard, Hennessy allait devenir la pierre d’assise de la reconstruction des Diables rouges et leur meilleure carte de visite de l’autre côté de la frontière. Le joueur de centre fut le pionnier d’une invasion américaine qui culminera durant la saison 2004-05 avec huit représentants de l’Oncle Sam au sein de l’alignement des Diables rouges.

PLUSIEURS OPTIONS

«Je venais de connaître une excellente saison au Milton Academy (école secondaire), mais il me restait encore deux ou trois ans avant d’accéder à un programme universitaire. Après avoir pesé le pour et le contre, mon opinion était faite: les Remparts de Québec et la LHJMQ étaient le chemin le plus court vers la Ligue nationale», assure le natif de Brockton qui deviendra deux ans plus tard, un choix de deuxième ronde des Sharks de San Jose.

«Quelques années plus tôt, j’avais eu l’occasion de visiter la ville de Québec durant ma participation au tournoi pee-wee. Puis, je connaissais le calibre de jeu de la LHJMQ, puisque la saison précédente, j’étais allé voir un match à Halifax, entre les Mooseheads de Brandon Reed et les Foreurs de Val-d’Or de Simon Gamache.

«Je n’avais rien vu de comparable autant sur la patinoire que dans les gradins. J’étais convaincu que je pouvais jouer à ce niveau. À mon retour à Boston, mon idée est faite et ma décision finale...»

LANGUE ET CULTURE

Quelques mois à peine après son arrivée à Québec, Josh Hennessy pouvait souhaiter un «joyeux Noël et une bonne année» aux partisans des Remparts dans la langue de Molière.

«La langue française et la culture québécoise étaient deux éléments qui ont fait pencher la balance du côté des Remparts.

«À ma première saison, je n’avais pas le choix d’apprendre le français, car, à l’exception de trois ou quatre gars des Maritimes et quelques joueurs de la région de Montréal bilingues, la majorité de l’équipe était francophone. Dans le vestiaire, j’avais l’impression d’être le seul à ne pas comprendre ce qui se racontait. Alors, je suis allé à l’école avec des francophones et j’ai pris des leçons», a mentionné Hennessy qui est marié à une Québécoise et père de quatre enfants.

LES ÉTATS-UNIS ONT LA COTE DEPUIS 2001

2001

  • Josh Hennessy 2e ronde
  • Evan Shaw 15e ronde *

2002

  • Jordan LaVallée 2e ronde
  • Kevin Coughlin 7e ronde
  • Jay Bletzer 9e ronde
  • Keith Longo 14e ronde

2003

  • Joey Ryan 1ere ronde **
  • Andre Andricopoulos 3e ronde
  • Adam Blanchette 6e ronde

2004

  • Maxime Gratchev 2e ronde
  • Brian Foster 9e ronde
  • Cody Wild 10e ronde
  • Dan Rossman 11e
  • Jason Lawrence 13e ronde
  • Matt Gordon 13e ronde
  • Sean Coughlin 14e ronde

2005

  • Todd Chinova 5e ronde

2006

  • Joseph Lavin 11e ronde

2008

  • Ryan Bourque 7e ronde

2011

  • Adam Erne 2e ronde ***
  • Kevin Duane 9e ronde
  • Jonathan Gillies 11e ronde
  • Matthew Grzelcyk 11e ronde

2012

  • Sam Kurker 10e ronde
  • Doyle Sumerby 12e ronde

2013

  • Noah Hanifin 2e ronde
  • Joey Dudek 12e ronde

2014

  • Colin White 9e ronde
  • Spenser Young 14e ronde

2015

  • Matthew Quercia 12e ronde
  • John Hoey 14e ronde

2016

  • Sean Brown 8e ronde
  • Michael Kesselring 13e ronde

* Repêché par les Screaming Eagles du Cap-Breton et échangé ensuite aux Remparts

** Repêché par les Olympiques de Gatineau et échangé ensuite aux Remparts

*** Repêché par les Mooseheads de Halifax et échangé ensuite aux Remparts