/news/provincial
Navigation

Décès d’une avocate de Québec au parcours impressionnant

Décès d’une avocate de Québec au parcours impressionnant
photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Me Paule Gauthier, une Québécoise au parcours impressionnant tant sur le plan professionnel que communautaire, s’est éteinte, mardi soir, à l’hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec, à la suite d’une courte maladie.

Associée depuis 1984 chez Stein Monast, à Québec, Me Gauthier était âgée de 72 ans. «C’était une femme d’exception avec un grand cœur. Tous les membres du cabinet sont très tristes. Elle était très appréciée de ses associés et du personnel. C’est aussi une perte pour la communauté de Québec», a exprimé, mercredi, Me Claude Rochon, qui a côtoyé sa collègue pendant plus de 30 ans.

Me Gauthier pratiquait le droit commercial et le droit des entreprises. Elle a siégé à plusieurs conseils d’administration de grandes sociétés, dont IBM Canada, Royal Trust du Canada et Metro inc.

Tout au long de sa carrière, Me Gauthier a fait preuve d’un engagement professionnel et social hors du commun qui lui a valu plusieurs distinctions, dont celles d’Officier de l’Ordre du Canada et de l’Ordre national du Québec. En novembre 1984, elle a été nommée membre du Conseil privé de la Reine pour le Canada, puis conseiller de la reine.

Maison Michel-Sarrazin

Me Gauthier a notamment présidé le Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité. Elle s’est de plus investie dans plusieurs fondations d’organismes culturels et sociaux. L’avocate a entre autres présidé la Fondation de la Maison Michel-Sarrazin, de 2001 à 2005.

«C’était une dame foncièrement généreuse qui voulait redonner à la communauté. L’œuvre de la Maison Michel-Sarrazin lui tenait beaucoup à cœur. Elle a participé à la campagne de financement lors de la deuxième phase d’expansion de la maison, en 2000», a réagi le président de la Fondation de la Maison Michel-Sarrazin, Carl Julien.