/news/currentevents
Navigation

2000 $ contre l’identité du tueur de Toron

L’autruche de 450 livres a été tuée à coups de couteau

autruche toron
Photo courtoisie La scène du crime laisse croire que Toron se serait débattue avant d’être tuée de plusieurs coups de couteau.

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-EUSTACHE | Une récompense de 2000 $ sera offerte aux gens qui permettront d’identifier les auteurs du massacre de Toron, un acte de cruauté animale qui a choqué tout le Québec.

Au début septembre, Toron, une autruche de 450 livres, a été retrouvée morte dans son enclos de la ferme Nid’Otruche à Saint-Eustache, dans les Basses-Laurendides.

L’animal avait été massacré de plusieurs coups de couteau. Sa carcasse a été laissée sur place, mais les pilons ont été dérobés.

La police de Saint-Eustache s’associe à l’organisme Échec au crime qui paiera une récompense de 2000 $ à toute personne qui fournira des informations pour retrouver les suspects de la cruauté envers l’autruche Toron.

Vidéo

La brutalité utilisée a fait croire que l’individu a agi avec un ou des complices puisqu’une autruche aussi lourde a la capacité de se défendre.

Après avoir suivi des pistes qui se sont avérées sans suite, la police demande maintenant l’aide de la population pour arrêter les suspects.

«On connaît l’existence d’une vidéo qui montre une auto qui est entrée chez un commerce voisin, durant la nuit du massacre», a expliqué le propriétaire de la ferme, Nicolas Charbonneau. Il garde l’espoir que cet enregistrement permettra d’identifier le véhicule et de mettre la main au collet du ou des tueurs.

Chasseurs

Le propriétaire de Toron a également eu l’aide de chasseurs qui ont suivi, sans succès, des pistes qui mènent à divers boisés de Saint-Eustache et de Saint-Joseph-du-Lac.

«Pour l’instant, ça n’a rien donné de concret pour ramasser des preuves. C’est pourquoi la police est prête à donner une récompense pour des informations pertinentes», ajoute Nicolas Charbonneau.

Une fiche technique est disponible auprès de la police et de l’organisme.

Toute personne qui aurait des informations à transmettre à la police pourra communiquer de manière anonyme avec l’organisme Échec au crime au numéro 1 800 711-1800, ou directement avec le sergent-détective Wafik Avakian au 450 974-5001, poste 5305.