/news/provincial
Navigation

Des concerts dignes des spectacles rock

L’Orchestre symphonique de Québec se joint à 3E

OSQ et 3E
Photo courtoisie Daniel Gélinas
Directeur général de 3E

Coup d'oeil sur cet article

3E souhaite brasser la cage de la musique classique en collaborant avec l’Orchestre symphonique de Québec pour offrir des concerts dignes des plus grands spectacles de rock.

Deux concerts auront lieu dans le cadre de ce partenariat. Le premier se déroulera le 10 février prochain et mettra en vedette Peter Cetera, membre fondateur du groupe Chicago. L’autre concert est prévu le 4 mars 2017 et le son sera amplifié, contrairement aux présentations normales de l’Orchestre symphonique de Québec.

Pour Daniel Gélinas, directeur général de 3E, cette alliance entre les deux organismes permettra d’amener le répertoire classique, connu depuis des centaines d’années, vers un univers plus rock.

«On veut juste mettre l’orchestre dans un contexte à la Pink Floyd, à la Rammstein, parce que ces musiques portent à la scénographie», explique-t-il.

Scénographie « éclatée »

Pour ce faire, Daniel Gélinas et son équipe proposent d’ajouter une scénographie «éclatée» permettant au public de voir la musique classique sous un autre jour.

«Quand on ajoute des éléments scénographiques, l’émotion passe deux fois plus, et c’est ce qu’on veut faire. [...] En amplifiant l’orchestre et en mettant de l’éclairage, c’est sûr que les gens, après chaque chanson, vont être renversés», assure le grand patron du Festival d’été de Québec.

«On ne veut pas que le public aille chercher son émotion, mais on veut la garrocher sur lui», s’exclame-t-il.

Ouvert à tous

Ces spectacles s’adressent autant aux amateurs de musique classique qu’aux fans finis de rock comme il y en a tant à Québec, assure Daniel Gélinas.

Ce dernier est conscient que le grand public ne se déplace généralement pas pour assister à un concert de l’Orchestre symphonique de Québec, même si le répertoire est connu de tous. Il espère qu’en jouant avec la façon dont le concert est présenté, les amateurs de musique purs et durs iront assister à ces événements uniques.

«Là, on offre le contexte et, à partir du moment où l’on offre le contexte, probablement qu’ils vont vivre autant d’émotions qu’en écoutant d’autres types de musique.»

«Aujourd’hui, la musique classique est rendue tellement élitiste que ça enlève le côté festif. Ce qu’on veut, c’est créer cet aspect où les gens se lèvent, crient et sentent que la musique est là.»

Les billets sont actuellement en vente pour les deux concerts.