/misc
Navigation

Les Carabins terminent le travail face au Vert et Or

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Le moindre que l’on puisse dire, c’est que le Vert et Or est réellement la bête noire des Carabins de l’Université de Montréal. La troupe de Danny Maciocia a toutefois démontré pourquoi elle trône au sommet du classement des meilleures équipes au pays grâce à un gain de 27-20, samedi, à Sherbrooke.

En retard 19-6 à la mi-temps, les Carabins ont comblé le déficit pour éviter de subir leur premier revers de la saison. De leur côté, les favoris de la foule ont subi un troisième revers en cinq sorties.

C’est le receveur de passes Régis Cibasu qui a donné la victoire aux siens grâce à un jeu de 53 verges pour le majeur. L’ancien du Collège Édouard-Montpetit a accepté une passe d’une précision chirurgicale du quart-arrière Pierre-Luc Varhegyi, alors qu’il restait moins d’une minute à écouler au match.

Sur le jeu précédent, les Carabins avaient converti un troisième essai et moins d'une verge pour permettre à leur offensive de demeurer sur le terrain.

Si les amateurs de football ont apprécié le spectacle offert par les deux équipes, le sentiment était différent pour les entraîneurs, sur les lignes de côté.

« Ça fait 20 ans que je fais ce métier et c’est difficile de s’habituer à des situations comme ça. Tu dois rester concentré et toujours être prêt à affronter n’importe quelle situation, a expliqué le pilote des Bleus, Maciocia. Ce que j’ai aimé, c’est qu’il y a trois ou quatre ans, nous n’aurions probablement pas gagné ce match, et aujourd’hui [samedi], nous l’avons fait.»

La profondeur des Carabins

Au football, on distingue souvent les bonnes équipes des excellentes grâce à leur profondeur.

C’est exactement ce qu’a prouvé l’offensive des Carabins, lorsque le quart-arrière partant Samuel Caron a dû quitter le match après avoir été frappé solidement à la suite d’une course.

En renfort, Varhegyi a été excellent. L’athlète de 24 ans a complété 14 de ses 15 passes pour des gains de 182 verges et deux touchés.

«Je n’ai pas de détail sur l'état de santé de Samuel, car je ne parle pas beaucoup aux membres du personnel médical pendant un match. S’il est en forme dans deux semaines, c’est lui qui sera notre partant», a avoué Maciocia.

Avant de se blesser, Caron avait complété 13 passes en 22 tentatives pour 146 verges et une interception. Il avait également porté le ballon à quatre reprises pour 66 verges.

Du côté du Vert et Or, Jean-Christophe Bourque St-Hilaire a réussi 22 de ses 34 tentatives de passe pour des gains de 302 verges. Il a réussi une passe de touché et a été victime d’une interception.

Les deux équipes bénéficieront d’une semaine de congé avant de renouer avec l’action. Le Vert et Or accueillera les Stingers de Concordia, tandis que le Rouge et Or de l’Université Laval sera en visite au CEPSUM.