/news/provincial
Navigation

Achalandage «record» non chiffré à la Baie de Beauport

La baignade dans le fleuve Saint-Laurent a été permise pendant 36 jours à la Baie de Beauport cet été.
Photo d'archives, Daniel Mallard La baignade dans le fleuve Saint-Laurent a été permise pendant 36 jours à la Baie de Beauport cet été.

Coup d'oeil sur cet article

Le retour de la baignade dans le fleuve Saint-Laurent et la météo ont contribué à l’achalandage «record» enregistré cet été à la Baie de Beauport selon Gestev qui refuse toutefois de dévoiler ses chiffres de fréquentation.

En conférence de presse, mercredi, le gestionnaire du site n’a pas manqué d’épithètes pour qualifier la dernière saison estivale: «historique», «extraordinaire», «record». Il était cependant à court de chiffres pour appuyer ses dires.

«On a pris la décision de ne pas les donner parce qu’on est en train de placer les opérations, on est en train d’analyser tout ça et on ne croit pas que ça soit pertinent de les sortir [...] mais on peut vous dire que ça a doublé», a précisé le directeur général de la Baie de Beauport, Philippe Laperrière.

« Décision d’affaires »

Ce dernier a invoqué une «décision d’affaires» pour justifier le secret sur le nombre total de visiteurs. Le grand patron de Gestev, Patrice Drouin, a également livré un plaidoyer dans le même sens, évoquant la «compétitivité» de son entreprise. Rappelons que Gestev est sous contrat jusqu’en décembre 2018 pour la gestion du site.

«On investit énormément dans ce qu’on fait ici, il y a des recettes qu’on développe, alors on n’est pas nécessairement intéressés à les dévoiler sur la grande place. Ce qui est important pour vous, c’est de savoir qu’ il y a eu un achalandage accru», a plaidé M. Drouin.

36 jours de baignade

Le modèle prévisionnel sur la qualité de l’eau, développé par l’Université Laval en collaboration avec la Ville de Québec, a fait ses preuves. Sur 75 jours d’opération, la baignade a été autorisée 36 jours. L’accès à l’eau a été permis «81 % du temps par temps sec», a précisé le conseiller municipal Steeve Verret.

Gestev, qui s’est allié à la Financière Sun Life pour diversifier la programmation, veut produire d’autres spectacles dans le futur, à l’image de celui de Mumford & Sons. Par ailleurs, le taux de satisfaction des utilisateurs du site, sondés par SOM, s’élève 8,9 sur 10.