/opinion/blogs
Navigation

Nos auteurs

CA_Patrick-DésyMathieu Turbide

Les «nouveaux» vins de Chartier

Coup d'oeil sur cet article

À moins de vivre sur une autre planète depuis les trois dernières années, vous avez probablement goûté au moins une fois à l’un des vins du sommelier François Chartier, qui se décrit aujourd’hui comme un «négociant-éleveur» en vin.

De quatre cuvées en 2013, on est passé aujourd'hui à 24 produits différents disponibles, dont les sept Cuvées Chartier à la SAQ et les six Vins Harmonie chez IGA. Avec environ 1,2 million de bouteilles vendues depuis, on peut dire que c’est un beau success story.

Il faut dire que le concept est simple et accrocheur: de concert avec l’œnologue bordelais Pascal Chatonnet, Chartier élabore ses vins en fonction de pistes aromatiques. Il propose ensuite de les marier avec différents aliments appartenant à la même famille aromatique. Des vins «par et pour» les plaisirs de la table, écrit-il.

Origine des vins

Afin de souligner l’introduction de nouvelles étiquettes, François présentait la semaine dernière ses vins à la presse spécialisée. Ce changement se veut une façon d’attirer l'attention sur l'évolution de son travail. «Trop de gens cessent d’acheter mes vins parce qu’ils pensent les avoir goûtés. Or, non seulement les millésimes changent, mais ma démarche a évolué» d’expliquer Chartier. «Au départ, la sélection des vins s'effectuait au niveau de la cuve, alors qu’aujourd'hui, on marche dans la vigne et on identifie les meilleures parcelles. On a une meilleure compréhension de la matière avec laquelle nous travaillons», poursuit-il. Soulignons d’ailleurs la volonté de reconnaître l’origine des vins, Chartier prenant soin d’indiquer la provenance de chaque cuvée, ce qui est inhabituel pour un négociant, mais tout à son honneur.

Ceux qui me lisent savent que je n’ai pas toujours été tendre avec ses vins. J’ai dénoncé son approche un peu «fumeuse» du départ et j’ai souvent déploré le prix élevé des vins en regard de leur qualité. Cela dit, je dois avouer que les quatre vins dégustés la semaine dernière étaient fort bons. J’ai encore quelques réticences, notamment à l’égard de la constance de qualité de certaines cuvées, mais dans l’ensemble le niveau s’est franchement amélioré. Et je suis heureux de pouvoir enfin l’écrire.

 

Blanc

 

Le Blanc 2014

  • ★★ ½ | $$
Photo courtoisie

Chartier Créateur d'Harmonies : Plus de chardonnay dans l’assemblage et une petite touche de viognier (5 %) qui s’ajoute. Ça se sent d’ailleurs avec une belle richesse dans les parfums: notes florales, de cire d'abeille, de miel et d’abricot. C’est ample en attaque, une matière qu’on devine elle aussi passablement riche et dotée à la fois d’une acidité franche. Finale harmonieuse et de bonne persistance. Joli blanc qui sera encore meilleur à table. Un vin provenant essentiellement du Clos des Augustins, à Pic St-Loup. Production bio.

13 % France | Vin blanc | 19,10 $ | 1,7 g/L

CODE SAQ : 12068117

 

Rouge

 

Côtes-du-Rhône 2012

  • ★★  | $$
Photo courtoisie

Chartier Créateur d'Harmonies : On est à Vinsobres, au Domaine Jaune, à la limite nord de la vallée méridionale. Un terroir frais qui permet d’obtenir des syrahs au profil se rapprochant plus de Crozes-Hermitage ou de St-Joseph. S’ajoutent du grenache et du mourvèdre. On devine bien les notes d’olives et de fumée de la syrah. Ça reste tout de même assez timide, facile, avec une impression poussiéreuse et de petits fruits rouges. Bouche plus convaincante, avec une matière d'assez bonne richesse, des tanins suffisamment fermes, et un poil de rusticité en finale. Le vin qui m’a le moins emballé.

13,5 % France | Vin rouge | 20,05 $ | 2,4 g/L

CODE SAQ: 12068096

Fronsac 2012

  • ★★ | $$
Photo courtoisie

Chartier Créateur d'Harmonies : Le 2012 se démarque des millésimes 2010 et 2011 par une nouvelle étiquette, mais aussi par de nouvelles parcelles de vignes mieux situées dans le coteau de Fronsac de même qu’une plus forte proportion de très vieilles vignes de cabernet franc. Je dois vous prévenir que la bouteille dégustée avec François était complètement différente des deux bouteilles ouvertes à la maison avec Les Méchants Raisins. Ces deux dernières offraient un vin terne et poussiéreux avec l’impression de laine mouillée et de... cendrier. La bouteille ouverte par François montrait, elle, un fruit éclatant, avec des parfums précis, une matière tendre dotée de tanins élégants, de l'harmonie et de la longueur. J’ai bien aimé. Bref, il y a possiblement des variations de qualité dans les bouteilles.

13,5 % France | Vin rouge | 19,45 $ | 2,2 g/L

CODE SAQ : 12068070

Fronsac 2014

  • ★★ ½ | $$

Chartier Créateur d'Harmonies : Un 2014 qui m’a semblé plus classique, moins charnu et plutôt porté par l'acidité. Un nez agréable de petits fruits rouges, de poivron et de champignons de Paris. La texture demeure soyeuse, plutôt fine, un peu simple, mais l’harmonie est là. Chartier ayant décidé de sauter le millésime 2013, c’est le 2014 qui viendra remplacer le 2012, probablement vers la fin décembre.

Il nous a d’ailleurs fait grand état du 2015 qui suivra, une bombe selon lui! À suivre...

13,5 % France | Vin rouge | 19,45 $ (disponible à l’hiver 2017) | 2,2 g/L

CODE SAQ : 12068070
 

Correct

★★ Bon

★★★ Très bon

★★★★ Excellent

★★★★★ Exceptionnel

Plus d’étoiles que de dollars: vaut largement son prix.

Autant d’étoiles que de dollars: vaut son prix.

Moins d’étoiles que de dollars: le vin est cher.

www.saq.com