/weekend
Navigation

Mordu du numérique

Matthieu Dugal
Photo courtoisie Lou Scamble

Coup d'oeil sur cet article

L’informatique passionne Matthieu Dugal, qui anime La Sphère à ICI Radio-Canada Première depuis 2011. Voilà pourquoi il était naturel qu’il prenne les commandes de Hackers, une série documentaire qui sera présentée sur ICI Explora dès vendredi.

En fait, l’intérêt du journaliste pour les questions d’ordre numérique dépasse toutefois largement l’animation d’un magazine radiophonique traitant d’actualité technologique. La preuve? En entrevue, abordez le sujet et 30 minutes plus tard, votre tête tournera tellement il aura débité un nombre hallucinant d’informations.

Du scandale d’Ashley Madison au roboticien japonais qu’il a récemment rencontré à South By Southwest, en passant par son tête-à-tête impromptu à Paris avec Birgitta Jónsdóttir, une députée islandaise reconnue comme étant l’une des rares personnalités politiques à s’intéresser aux enjeux liés au numérique, ses connaissances sont étendues.

Sur ICI Explora, les cinq épisodes de la série documentaire Hacker explorent le mystérieux monde des pirates informatiques et montrent à quel point le public, mais également les entreprises sont vulnérables sur internet.

«J’ai commencé à vraiment examiner ces questions quand j’ai réalisé que nos vies étaient de plus en plus en ligne, raconte cet ancien étudiant en art et technologie des médias au Cégep de Jonquière. Parce qu’aujourd’hui, quand on parle du numérique, on parle non seulement de notre musique, mais de nos réfrigérateurs, de nos comptes bancaires, etc.»

Laisser sa trace

Chacun des épisodes de Hackers explore un thème spécifique lié au piratage informatique. On parle du vol d’identité, du viol virtuel, du cyberterrorisme, des «hacktivistes» (des pirates engagés politiquement) et d’attaques contre des entreprises.

Sans surprise, Matthieu Dugal n’a pas appris grand-chose durant la création de Hackers. Il a toutefois mis en pratique plusieurs trucs qu’il avait seulement lus auparavant, comme celui de parcourir Montréal à bord d’une camionnette banalisée pour pirater les informations personnelles d’innocentes victimes connectées au wi-fi de divers cafés.

«Le fait d’avoir planché sur cette émission pendant des mois, ça m’a montré qu’on laisse des traces partout quand on est en ligne, résume l’animateur. La vie privée à 100 %, ça n’existe pas. On est constamment espionné. C’est de plus en plus difficile de vivre de manière anonyme. On est des livres ouverts pour quiconque veut vraiment nous “déshabiller”. Parce qu’on est tous un peu des analphabètes du numérique, même ceux qui s’y consacrent à temps plein.»

Conséquences majeures

Quelques statistiques révélées dans Hackers frappent plus que d’autres, à commencer par celle indiquant qu’au Canada, sur 65 000 policiers, seulement 300 sont spécialisés pour lutter contre la cybercriminalité, alors qu’en 2009, le tiers des crimes contre la propriété étaient commis en ligne.

«Nos vies sont de plus en plus dépendantes d’installations numériques qui sont loin de nous et sur lesquelles on n’a pas de prise, dit Matthieu Dugal. Si elles en viennent à être défectueuses, ça peut entraîner des conséquences majeures.»


ICI Explora présente Hackers dès vendredi à 19 h 30