/opinion/columnists
Navigation

Couchez-vous avec votre cousine?

Coup d'oeil sur cet article

Les deux fonctionnaires qui ont sous-entendu que les cousins et cousines qui couchaient ensemble étaient chose courante au Saguenay sont encore à l’emploi du gouvernement. Incroyable, mais vrai.

À la base, la réclamation du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale contre une cousine qui reçoit le courrier de son cousin est d’une bêtise inqualifiable.

Question d’ajouter un peu de sel dans la plaie, les deux génies de la fonction publique sont allés jusqu’à plaider la «normalité» de cousins qui reçoivent leur courrier à la même adresse étant donné qu’au Saguenay on connaît ça, la consanguinité.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je n’ai jamais couché avec une cousine. Même pas une fois au chalet. Et je n’ai pas l’impression d’être une exception régionale.

MALFONCTION PUBLIQUE

Que des crétins fassent partie de l’appareil gouvernemental comme ils font partie de la société en général, je peux bien vivre avec. Mais quand ils déshonorent la fonction gouvernementale et qu’ils conservent leur job sans avoir de conséquences, ça me dépasse complètement.

Toute ma vie, j’ai entendu les excellentes blagues sur le Saguenay consanguin. En plus d’être statistiquement et historiquement inexactes, elles sont plus qu’inappropriées dans le contexte de Jacques Castonguay et d’Isabelle Sauvé. Parce qu’en plus de leur cracher au visage et de leur réclamer des dizaines de milliers de dollars, c’est toute la région qu’on tourne au ridicule.

Ce sont des cas classiques où des employés devraient être congédiés sur-le-champ. Ça dépasse l’incompétence crasse. Dans un McDonald’s, ou à n’importe quel endroit où le service à la clientèle est primordial, on aurait demandé aux deux employés de faire leurs boîtes.

Dans les médias, pour un mot de trop, un animateur se fait congédier. Les règles sont sévères. Pourquoi cette rectitude n’est-elle pas appliquée aux gens qui représentent le gouvernement?

Aurions-nous été plus prompts à réagir si on avait attaqué une religion? Ou des gens de couleur? Est-ce que les seules personnes qu’on a le droit de mépriser au gouvernement sont les gens des régions? C’est moins grave?

ÊTRE DANS LA BONNE GANG

Pour le meilleur et pour le pire, on vit dans une société qui veut laver plus blanc que blanc. On veut bien paraître, on lance des mouvements Nous sommes Charlie et On vous croit. Mais il reste toujours des catégories d’individus sur qui on peut dire ce qu’on veut. Matricule 728, David Desharnais quand il rate la rondelle en fusillade, mon collègue Richard Martineau, les gens du Parti libéral au provincial et du Parti conservateur au fédéral... Et, manifestement, les gens qui ont le malheur de naître et vivre dans une région qui ne s’appelle pas Québec ou Montréal.

La responsabilité d’un gouvernement et de ses employés est de s’élever au-dessus des préjugés et de la connerie humaine. Pas de nager dedans. Par principe, on ne devrait tolérer aucun écart de conduite sur le respect des humains de la part des fonctionnaires en position de pouvoir.

Le mythe tenace de la consanguinité régionale reste un mythe. N’en déplaise aux cons sanguins.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.