/news/provincial
Navigation

Un avis favorable pour la tour Le Phare

Il reste à obtenir le feu vert final pour l’édifice de 65 étages conçu par Cominar

Le projet du Phare a beaucoup changé depuis qu’il a été présenté en février 2015. Les nouvelles esquisses seront rendues publiques dans les prochaines semaines. 
Photo d'archives Le projet du Phare a beaucoup changé depuis qu’il a été présenté en février 2015. Les nouvelles esquisses seront rendues publiques dans les prochaines semaines. 

Coup d'oeil sur cet article

Le Phare de 65 étages a obtenu un avis préliminaire favorable de la commission d’urbanisme de la Ville, qui a «adoré» le concept, selon le promoteur.

Le président et chef de la direction de Cominar, Michel Dallaire, a fait le point jeudi sur l’avancement de son projet de complexe immobilier à Sainte-Foy, qui inclut une tour de 65 étages.

Le projet a été complètement revu au cours des derniers mois. L’allure architecturale a changé «beaucoup» depuis la version présentée au public en février 2015.

«On a obtenu l’aval de la commission d’urbanisme au mois d’août, s’est-il réjoui. Avec les modifications dont on parle. On a eu l’aval, l’appui de la commission d’urbanisme avec des commentaires positifs. Ils ont bien aimé l’orientation qu’on a prise, où on est rendus aujourd’hui», a affirmé M. Dallaire jeudi, en mêlée de presse.

Processus pas terminé

La conseillère responsable de l’aménagement à la Ville de Québec, Julie Lemieux, a précisé que le processus d’approbation n’est pas terminé. «C’est un avis préliminaire favorable avec des conditions. On n’est pas rendu plus loin que ça. On continue de travailler sur le projet. Tant que ce n’est pas final, il n’y a pas d’avis final de la commission», a-t-elle fait valoir par l’entremise de l’attaché de presse Paul-Christian Nolin.

Le projet comptait à l’origine cinq bâtiments. «On en a enlevé un pour doubler l’espace public. On a repositionné les bâtiments», a indiqué M. Dallaire pour maximiser l’ensoleillement et pour contrer les vents. Mais une chose reste coulée dans le béton: la tour principale demeure à 65 étages.

Du nouveau à venir

Le groupe Dallaire a travaillé particulièrement sur «le milieu de vie» qu’il veut créer au pied de la tour. Il a consulté des experts en la matière et s’est inspiré d’exemples dans l’Ouest canadien et aux États-Unis. «Il nous manquait le côté loisir.» Par exemple, la patinoire figure toujours dans les plans.

«On a augmenté beaucoup le milieu de vie qu’il faut créer et il y a quelque chose qu’on va annoncer bientôt et qu’on va ajouter au projet.»

Les nouveaux plans seront d’ailleurs rendus publics dans les prochaines semaines, a assuré Michel Dallaire. Ensuite, le projet sera proposé aux citoyens.

«Les prochaines étapes, pour nous, c’est la consultation publique qui doit nous mener vers une modification de zonage. Et ça, c’est pas sous notre contrôle. C’est la Ville. L’étape qu’on avait à franchir, c’était la commission d’urbanisme. On a eu l’appui de la commission d’urbanisme et là on est en discussion avec la Ville pour la suite.»