/finance/business
Navigation

(PHOTOS) Voici le Bora Parc du Village Vacances Valcartier à un mois de son ouverture

Le compte à rebours est lancé

Coup d'oeil sur cet article

L’activité bat son plein à l’intérieur du parc aquatique le Bora Parc et de l’hôtel Valcartier afin que tout soit prêt pour la grande ouverture qui est prévue le 2 décembre.

La livraison du mobilier des chambres à coucher est débutée et dans quelques jours, ce sera le test ultime avec le remplissage des bassins. Même si les ouvriers sont nombreux à occuper le plancher, le PDG du Village Vacances Valcartier, Guy Drouin, ne montre aucun signe de nervosité.

Tout sera prêt à temps pour l’inauguration de cette attraction unique au Québec qui a nécessité un investissement privé de plus de 70 M$.

Photo Didier Debusschère

 

Photo Didier Debusschère

Avant que les machines ne se mettent en marche, M. Drouin a invité les médias mardi matin pour montrer l’envers du décor.

«C’est une mécanique très importante qui a nécessité des équipements à la fine pointe de la technologie», a souligné le grand patron.

L’aménagement du Bora Parc a demandé l’installation de près de 4 km de tuyauterie. À la demande du promoteur, les concepteurs du projet ont pris un grand soin de camoufler tout ce qui relève de la mécanique pour ne pas nuire à l’ambiance tropicale que le VVV veut créer avec le Bora Parc.

Photo Didier Debusschère

«Les défis techniques étaient assez importants. En fait, il y a cinq systèmes de ventilation, alors qu’on ne voit aucun conduit visible à l’oeil nu. L’air, qui est retourné dans le parc, va sortir par les conduits dissimulés dans 11 totems», a expliqué Richard Lafrance, ingénieur et président chez Génécor Experts-Conseils.

Toutes les mesures ont été mises en œuvre pour éviter l’indésirable odeur de chlore. Les systèmes de l’hôtel et du parc aquatique sont interreliés pour favoriser l’efficacité énergétique du complexe alimenté à 100 pour 100 en électricité.

La récupération de la chaleur dégagée par le système de climatisation de l’hôtel l’été servira, par exemple, à chauffer l’eau de la piscine.

Photo Didier Debusschère

«Avec les mesures mises en place, on a abaissé la consommation d’électricité de 30%. On prévoit consommer 7 millions de kWh par année, ce qui représente environ 200 maisons unifamiliales», a ajouté M. Lafrance.

Le VVV a choisi un système de filtration à perlite qui est réputé être beaucoup plus performant que la filtration au sable, a fait part Stéphane Drouin, président de Soucy Aquatik.

«La plupart des bassins publics que l’on connaît sont filtrés aux 4 à 6 heures, alors qu’ici nous avons une filtration entre 1 et 2 heures, ce qui est exceptionnel. On sait que l’on va avoir une charge d’utilisateurs assez impressionnante en même temps. Il faut s’assurer de maintenir la qualité de l’eau.»

L’état d’avancement des travaux est à 80% pour l’hôtel et 90% pour le Bora Parc, estime Guy Drouin qui vient de rehausser de plusieurs crans l’offre touristique dans la région de Québec avec ce projet d’envergure.

Photo Didier Debusschère

En chiffres:

  • 1,9 million de litres d’eau
  • 4 km de tuyauterie
  • Capacité d’utilisateurs pour le Bora Parc: 1000 personnes
  • 15 glissades dont 2 en chute libre
  • 70 M$ d’investissement
  • 200 emplois permanents créés
Photo Didier Debusschère

 

Photo Didier Debusschère

 

Photo Didier Debusschère

 

Photo Didier Debusschère