/news/society
Navigation

Personne pour garder ses chiens: elle annule ses vacances en amoureux

Kim Doucet, une résidente du Sud-Ouest, a décidé d'annuler ses vacances en couple car personne ne pouvait garder ses chiens.
Photo Camille Gaïor Kim Doucet, une résidente du Sud-Ouest, a décidé d'annuler ses vacances en couple car personne ne pouvait garder ses chiens.

Coup d'oeil sur cet article

Le règlement sur le contrôle des animaux lui interdisant de faire garder ses chiens par un ami, une Montréalaise a décidé d’annuler ses vacances en amoureux au Nicaragua.

«Je n’irais pas en vacances avec mon mari tant et aussi longtemps que je ne pourrais pas faire garder mes chiens par une personne de confiance et non dans une cage», lance Kim Doucet, une résidente du Sud-Ouest.

Comme chaque année, elle et son conjoint pensaient confier leurs deux chiens à leur ami, aussi propriétaire de deux chiens, le temps de partir en vacances en janvier, au Nicaragua.

Problème, le nouveau règlement sur le contrôle des animaux en vigueur depuis le 3 octobre dernier interdit «de garder dans une unité d’occupation plus de 2 chiens». Rappelons que seuls les articles ciblant les pitbulls ont été temporairement suspendus par la Cour.

«Le règlement demeure le même qu'il s'agisse de garde temporaire ou permanente», a précisé Geneviève Dubé, relationniste pour la Ville de Montréal.

Ne souhaitant pas enfermer leurs chiens dans un refuge, Mme Doucet et son conjoint ont décidé de voyager chacun leur tour. «Je vais partir avec une amie et il partira par la suite.»

Jusqu’à 600 $ d’amende

Selon les dispositions prévues au règlement, si l’ami de Mme Doucet acceptait de garder quatre chiens durant une dizaine de jours, il s’exposerait à une amende de 300 à 600 $ pour une première infraction.

«C’est ridicule, croit Mme Doucet. Il devrait y avoir un permis spécial pour la garde temporaire, je préfère payer un permis et savoir que mes chiens sont libres que de payer 700 $ par semaine pour qu’ils soient en cage 20 heures par jour».

Pas de consultation

Celle qui avait contesté le règlement devant Denis Coderre lors du conseil d’arrondissement de Ville-Marie en septembre, juste avant que celui-ci décide de lui couper son micro, croit que cette situation reflète un manque de consultation.

«On est ouvert à toutes sortes de lois, mais que la Ville travaille avec nous, nous, les propriétaires de chiens, afin qu’ils soient conscients de notre réalité», ajoute Mme Doucet.

Bien qu’elle ait annulé ses prochaines vacances avec son mari, elle espère que le règlement sera ajusté. «Sinon, on va s’arranger pour amener nos chiens avec nous, ou trouver des amis en dehors de la ville pour les garder».

Soulignons que le règlement prévoit un permis spécial de garde de 3 chiens, à condition notamment de ne pas résider dans un immeuble de 3 logements et plus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.