/opinion/columnists
Navigation

Les «valeurs québécoises»?

Coup d'oeil sur cet article

Moi aussi, je suis choqué et révolté que des policiers aient espionné des journalistes pour tenter de savoir qui leur refilait de l’information. Outré, oui, mais surpris? Non. Pas vraiment.

Je n’en reviens pas que des juges aient autorisé de telles parties de pêche aux sources, postulant ainsi que l’omerta policière a préséance sur le droit du public à l’information. Outré de voir que le système se protège ainsi au mépris des droits des individus et du public, oui. Mais surpris? Non.

On comprend aussi qu’il y ait des coquins qui puissent s’infiltrer dans des organismes «sans grand intérêt», comme l’ex-SIQ, qui gérait les propriétés immobilières du gouvernement. On n’est pas surpris que ces canailles aient tenté de tripoter des contrats pour avantager leurs comparses, moyennant pots-de-vin.

Omerta

Ce qui est vexant pour le contribuable, à part le fait que le gouvernement soit parvenu à perdre des millions à vendre des édifices, c’est que, dans la forêt de vice-présidents, et dans les étages d’experts de la SIQ, personne n’ait rien vu — ou n’ait rien dit si on avait vu.

C’est révoltant, mais ce n’est pas surprenant. Il semble y avoir un modèle québécois à l’œuvre ici. Que faisaient les flics de Montréal avant que l’UPAC n’expose le scandale des magouilles dans les contrats de voirie? Ils ne savaient rien de l’infiltration de l’industrie par la mafia? Où étaient les syndicats quand des fonctionnaires trafiquaient les rapports moyennant pécule? Les ordres professionnels n’avaient pas la moindre idée que des ingénieurs, des avocats finançaient frauduleusement les partis politiques?

Le modèle québécois

Le modèle québécois, c’est un petit gang d’intérêts corporatistes qui se bourrent la face dans la tarte commune, sans égard au bien commun. Et se protègent entre eux.

Et quand quelques zélés révoltés essaient de dénoncer cette orgie aux médias, on sort l’artillerie lourde pour les réduire au silence.

Le prochain qui vient me parler des valeurs traditionnelles du Québec, je l’attends.