/opinion/blogs/mechantsraisins
Navigation

6 façons de changer le vin en soins

Depuis 15 ans, des milliers d’amateurs de vin québécois ont remis près de 14 M$ à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont

MPV
Montréal Passion Vin

Coup d'oeil sur cet article

Jésus changeait peut-être l’eau en vin, mais à Montréal, en fin de semaine dernière, des centaines d’amateurs de vin ont réussi à changer le vin en... soins de santé.
La 15ème édition de l’événement Montréal Passion Vin (MPV) s’est terminée, samedi, avec une récolte de plus de 1 544 000 $ pour la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. L’argent provient notamment des billets payés par les quelque 800 participants aux dégustations de plusieurs des plus grands vins de plusieurs de plus grands producteurs du monde (cette année: Dom Pérignon, Opus One, Château Latour, Domaine de Montille, Antinori, etc.) 
Depuis 15 ans, MPV a donc permis de générer près de 14 M$, qui se sont transformés en équipements, en soins et en recherche. 
En voici six exemples...
 
 
1- Des lits aux soins intensifs
Au début de Montréal Passion Vin, l’argent amassé – quelques centaines de milliers de dollars par année au départ – servait à des projets précis, comme l’achat de lits spécialisés pour les soins intensifs.
Lit
MPV
 
2- Des chaises spécialisées pour les patients en traitement de chimiothérapie
À la suite d’une édition de MPV, un amateur de vin philanthrope a contacté la directrice générale de la Fondation HMR, Lucie Drapeau, pour lui demander ce dont l’hôpital avait besoin. «Je lui ai dit que nous aimerions renouveler les chaises pour la chimiothérapie. Ce sont des chaises spécialisées qui valent environ 5 000$ chacune. Il m’a demandé combien on en voulait. Je lui ai dit qu’au final, on aurait 100 chaises, mais qu’actuellement, il y en avait 40 à remplacer. Il a dit: ‘ok, on va commencer par 40.’», raconte Mme Drapeau. Les premières nouvelles chaises doivent arriver «incessamment» à l’hôpital, précise-t-elle.
Centre intégré de cancérologie
MPV
 
3- Un Centre intégré de cancérologie
Le projet principal de la Fondation HMR est la création du futur Centre intégré de cancérologie, où seront concentrés tous les services destinés aux patients suivis pour des cas de cancer. Les services seront ensuite organisés par types de cancer: cancers féminins, cancers du sang, cancer des organes internes, etc. En grande partie grâce à Montréal Passion Vin, la Fondation se rapproche de son objectif de fournir 12M $ à l’effort budgétaire total nécessaire pour la création du Centre.
Centre intégré de cancérologie-2
MPV
 
4- Un Centre d’excellence en thérapie cellulaire
Montréal Passion Vin a fourni 5,6 M$ sur les 20 M$ qui ont servi à créer le Centre d’excellence en thérapie cellulaire de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Ce centre regroupe des laboratoires de recherche spécialisés dans l’utilisation de cellules humaines dans les traitements thérapeutiques.
Centre d'excellence en thérapie cellulaire
MPV
 
5- Des dons privés importants qui ouvrent la porte à des subventions
Après avoir assité à un banquet de Montréal Passion Vin, en 2010, un seul amateur de vin de Montréal, Herbert Black, a donné 2,5 M$ à la Fondation, ce qui a permis de générer 60 M$ en subventions du gouvernement fédéral pour la recherche en thérapie cellulaire. 
«Le gouvernement fédéral demande maintenant aux institutions de santé d’obtenir des dons privés avant de présenter des demandes de subventions», explique Lucie Drapeau. Par exemple, une somme de 1,5 M$ provenant du don de Herbert Black a permis de lever une somme de 13,4 M$ pour le projet immunothérapie personnalisée du cancer auprès de Génome Québec, Génome Canada et Amorchem. Ces recherches visent à permettre de mieux choisir les donneurs de greffe de moelle osseuse afin d’éviter d’importantes complications.
M. Black est un homme d’affaires qui a fait fortune notamment dans le secteur des métaux.
Herbert Black
MPV
 
6- Une chaire de 5M$ pour la recherche en thérapie cellulaire ophtamologique
Un autre dégustateur de Montréal Passion Vin s’est intéressé à la thérapie cellulaire, mais particulièrement en lien avec les soins ophtalmologiques.Il a fait un don de 5M$ par le biais d’une fondation privée. Cette somme a donné naissance à une Chaire de recherche en thérapie cellulaire ophtalmologique, financée par les revenus générés par un fonds de dotation lié à l’Université de Montréal.
CENTRE D'EXCELLENCE EN THÉRAPIE CELLULAIRE
MPV