/news/politics
Navigation

Le Canada a la cote

Le site web de Citoyenneté et Immigration Canada plante alors que Trump est en tête

Coup d'oeil sur cet article

Les Américains qui ont promis de déménager au Canada si Donald Trump devenait président semblent sérieux. Le site web de Citoyenneté et Immigration Canada a éprouvé des problèmes dès qu’il a pris les devants.

 

S’ils passent de la parole aux actes, la chanteuse Barbra Streisand, l’actrice Lena Dunham et l’écrivain Stephen King deviendront bientôt citoyens canadiens. Ils font partie des célébrités qui menaçaient de déménager dans le Nord si Donald Trump était élu.

Ils ne seraient d’ailleurs pas les seuls. Le site internet pour les nouveaux arrivants au Canada a été hors service, hier soir, avant de redevenir accessible, mais avec des lenteurs.

Un trop grand nombre d’Américains ont-ils visité le site au même moment, voulant fuir un futur gouvernement Trump? Voilà du moins ce qu’ont spéculé de nombreux internautes sur les réseaux sociaux.

Plusieurs vedettes américaines ont même mentionné sur Twitter qu’elles n’arrivaient pas à visiter le site web.

Coderre fait fureur

Au même moment, un gazouillis du maire de Montréal, Denis Coderre, faisait fureur sur internet.

«Veuillez prendre note: notre Bureau d’intégration des nouveaux arrivants de Montréal sera ouvert exceptionnellement après le vote américain...», a écrit le maire. Un message rapidement relayé plus de 1500 fois sur Twitter.

Avant même que les bureaux de vote soient fermés, hier, un agent d’immeuble américain s’était payé un immense panneau publicitaire en Caroline du Sud pour profiter des Américains qui voulaient déménager s’ils étaient déçus par le résultat du vote.

«Vous déménagez au Canada? Nous pouvons vendre votre maison», disait l’immense affiche avec le visage des deux candidats à la présidence.

Vedettes en exil

L’acteur connu pour son rôle dans la série Breaking Bad, Bryan Cranston, avait parlé de déménager à Vancouver si Donald Trump devait emménager à la Maison-Blanche.

Pour sa part, l’actrice d’origine canadienne Neve Campbell, populaire grâce aux films Frissons, promettait de rentrer au bercail en cas de victoire de Trump.

Enfin, pour certaines vedettes, le Canada n’était même pas assez loin.

La chanteuse Cher était même allée jusqu’à écrire sur Twitter qu’elle trouverait refuge sur la planète Jupiter, s’il devait remporter l’élection.

– Avec Nicolas Lachance, Le Journal de Québec