/world/usa
Navigation

Donald Trump est le président élu des États-Unis

Republican Presidential Nominee Donald Trump Holds Election Night Event In New York City
PHOTO AFP Donald Trump a prononcé son discours de la victoire vers 2 h 50 dans la nuit de mardi à mercredi.

Coup d'oeil sur cet article

Au terme d’une longue soirée électorale, le candidat républicain Donald Trump est parvenu à déjouer les pronostics, tôt mercredi matin, en étant élu président des États-Unis, selon les décomptes du Washington Post et de l'Associated Press.

Tout juste élu président des États-Unis, il a affirmé mercredi lors de son discours de victoire qu’il sera «le président de tous les Américains», au terme d’une campagne particulièrement acrimonieuse qui l’a opposé à Hillary Clinton.

«Je viens de recevoir un appel de la secrétaire d’État Clinton. Elle nous a félicités», a-t-il déclaré affirmant que les États-Unis étaient «redevables» envers Mme Clinton pour ses services.

Le président de la campagne de Mme Clinton avait annoncé vers 2 h que la candidate ne s'adresserait pas à la foule pendant la nuit. John Podesta, celui par qui le scandale des courriels piratés par Wikileaks est arrivé, a affirmé qu'il y avait encore beaucoup de votes à compter, même si mathématiquement, il s'avérait presque impossible pour Clinton de reprendre l'initiative.

Victoire républicaine à tous les paliers

Les républicains ont remporté mercredi le Sénat et continueront ainsi de contrôler l’ensemble du Congrès des États-Unis, fournissant une majorité parlementaire sur laquelle le président élu Donald Trump pourra s’appuyer, selon plusieurs médias.

En contrôlant la Maison-Blanche et le pouvoir législatif, les républicains auront la capacité de défaire les réformes du président Barack Obama et notamment sa controversée réforme de l’assurance-maladie baptisée «Obamacare».

La mainmise sur le Sénat, qui vient s’ajouter à celle de la Chambre des représentants, leur permettra par ailleurs d’avoir la haute main sur le processus de nomination des plus hauts responsables gouvernementaux et des juges de la Cour suprême.

La chambre haute du Congrès, qui était renouvelée mardi à un tiers (34 membres), avait basculé dans le camp républicain en 2014, restreignant considérablement la marge de manoeuvre du président Obama.

Récemment, les sénateurs républicains ont ainsi bloqué le processus de confirmation d’un juge de la Cour suprême nommé par Barack Obama après le décès d’un de ses neuf membres.

Le nouveau rapport de forces au Sénat n’était pas encore connu dans l’immédiat. Jusqu’à présent, les républicains détenaient 54 sièges et les démocrates 46.

Avec l'AFP

Voici le déroulement de cette soirée électorale historique :

Le Washington Post lui a accordé à 1 h 40 la Pennsylvanie et ses 20 grands électeurs, et CNN le créditait de l'Alaska. Avec ces deux États, Trump n'était plus qu'à 3 grands électeurs (267) d'une victoire assurée.

► Dans les États du Rust Belt – Wisconsin et Michigan – là aussi, il menait légèrement sur la démocrate, trop tôt pour le qualifier de gagnant. Mais l'avance dépassait un point de pourcentage dans le Wisconsin, à 2 h 30, alors que presque toutes les urnes avaient été dépouillées. À lui seul, le Wisconsin confirmera la victoire de Donald Trump sur Hillary Clinton.

À 23 h 35, CNN et d'autres réseaux ont confirmé la victoire de Trump dans l'important État de la Floride, forte de 29 grands électeurs, grâce à une légère avance de plus de 100 000 voix.

► À 01 h 10, Donald Trump menait avec environ 48 % du vote populaire, mais Hillary Clinton pouvait encore remporter le vote populaire, une fois les voix de la Californie dûment comptées, alors qu'à cette heure, seulement le tiers des votes avaient été validés.

Même la Pennsylvanie, pourtant quasi assurée à Clinton, tombait peu à peu aux mains du candidat républicain. Alors que la démocrate y jouissait d'une grande avance en début de soirée, sa majorité avait fondu à quelques dizaines de milliers peu avant minuit.

Republican Presidential Nominee Donald Trump Holds Election Night Event In New York City
AFP

► Trump s'est aussi assuré d'une très grande victoire dans l'État pourtant favorable à Clinton de l'Ohio, affichant plus de 53 % du vote, avec les trois quarts des urnes comptées. L'Ohio a toujours voté pour le gagnant depuis 1944.

Republican Presidential Nominee Donald Trump Holds Election Night Event In New York City
AFP

► Seul un revirement de situation dans le Wisconsin et le Michigan où les résultats demeuraient très serrés avec une légère avance pour Trump aurait pu permettre à Hillary Clinton de rêver encore à la Maison-Blanche.

► Si l'avance de Trump dans ces deux États se maintenait, il remportait avec la présidence avec 285 grands électeurs, contre 253 pour Clinton.

► Par contre, un scénario d'égalité (269 à 269) n'était pas à exclure, selon Bloomsberg News. Pour ce faire, elle devait remporter le Michigan et le New Hampshire, où là aussi, le vote était serré.

► Clinton a été déclarée gagnante du petit État du Nouveau-Mexique. Et à 23 h 00, elle s'est assurée de la Californie, et ses 55 grands électeurs.

► Selon le New York Times, Trump avait, à 23 h 45, plus de 95% de chances de gagner l'élection présidentielle.

► En Floride, depuis le début de la soirée, les deux adversaires s'échangeaient la tête, avec des résultats serrés au possible. Trump a repris l'avantage avec près de 90 % des urnes dépouillées, avec quelques milliers de voix de différence. Selon toute vraisemblance, Trump devait remporter cet État.

En 2000, lors de la controverse du vote électronique, l'écart entre George W. Bush et Al Gore n'avait été que de 537 voix.

 

► Aussi, les républicains étaient sur le point de remporter les deux chambres du Congrès, s'assurant d'un contrôle absolu de l'appareil législatif.

► Plusieurs mauvaises nouvelles par contre sont arrivées du Midwest pour le camp Clinton, notamment le Michigan, le Wisconsin et le Minnesota, tous des États ayant voté en faveur de Barack Obama en 2012, mais qui donnaient l'avance à Trump hier soir.

► À la fermeture des bureaux de vote à 20 h, Hillary Clinton a été déclarée gagnante dans cinq États, tous des États traditionnellement démocrates, dont le Massachusetts, l'Illinois et le New Jersey. Trump prenait l'Oklahoma, un État républicain.

► Dès 19 h 00, des résultats préliminaires très favorables à Donald Trump provenant du Kentucky et de l'Indiana lui garantissaient la victoire dans ces deux États. Clinton, pour sa part, remportait le Vermont.

► Sans surprise, la Virginie-Occidentale a voté massivement pour le candidat républicain, comme la Caroline du Sud, le Texas, le Kansas, le Nebraska, les deux Dakota et l'Alabama.

► Clinton mettait la main sur son État, New York.