/world/usa
Navigation

Voici pourquoi Doc Mailloux appuie Donald Trump

Voici pourquoi Doc Mailloux appuie Donald Trump
PHOTO JOËL LEMAY

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les Américains expriment leur droit de vote, afin d’élire le 45e président des États-Unis, Doc Mailloux a, quant à lui, arrêté son choix sur Donald Trump.

L’animateur et psychiatre Doc Mailloux a expliqué son choix lors d’une chronique dans l’émission Que la Mauricie se Lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie.

Voici sa réflexion en 11 citations

No 1 «Ça se peut que je sois off track. On peut être dans le champ et être complètement à part des autres et ne pas l’avoir. Ça peut arriver.»

No 2 «[Trump] C’est le seul capable d’établir et d’imposer un rapport de force.»

No 3 «La question fondamentale aujourd’hui c’est: “Qui a peur dans le monde d’Hillary Clinton, d’Hillary Rodham? Elle fait peur à qui?”»

No 4 «C’est une travailleuse sociale gnangnan avec des lunettes roses, hormis l’histoire de la peine de mort [Doc Mailloux est pour la peine de mort]. Alors qui a peur? Qui craint Hillary Rodham autour du globe? Pas aux États-Unis. Autour du globe. Qui a peur de Donald Trump? Tout le monde.»

No 5 «Kim Jong-un en Corée du Nord frissonne. Ça lui coupe l’appétit. Vladimir Poutine dit: “Wo! Si Trump est là messieurs, il va falloir diminuer notre consommation de vodka. Bachar el-Assad, président de la Syrie, il regarde ça il dit: “Hey! On ne pourra plus tuer le monde comme on veut si Trump prend le pouvoir aux États-Unis”.»

No 6 «Il [Trump] a déclaré: “Hey les boys! Le Japon, l’Allemagne, lorsqu’on agit comme policiers, comme gendarme international, vous ne pourriez pas nous donner un peu de blé? Payer un peu pour nos services?”»

No 7 «C’est un must! Un incontournable! Il y a deux éléments importants: le respect et la crainte. Alors tu me respectes ou tu me crains,  mais pas ni un ni l’autre, jamais parce qu’on a l’ONU avec ses pleutres depuis Kofi Annan sucé trop longtemps et l’ONU se choisit, malheureusement, des fantoches, des pantins.»

No 8 «Vous n’avez pas compris que si les États-Unis s’affaiblissent, et là je ne vous ai pas parlé des chinetoques là. Hey! La Chine s’en vient! C’est un pays totalitaire, avec beaucoup d’argent. Pensez-vous que notre travailleuse sociale inclusive... Venez-vous en les Chinois! Venez les Chinois... Venez les Musulmans.»

No 9 «Remarquez bien ce que je vais vous dire là. C’est ma prédiction. Vous allez vous ramasser avec un sacrement de problème! Et vous allez devoir vous choisir quelque part, un Daniel Boucher américain qui va vous dire en pleine face: “Les mosquées seront détruites et l’Islam sera interdit aux États-Unis”, car croire que l’Islam est compatible avec cette culture est comme croire que si vous nourrissez un alligator avec de la salade, il finira par devenir végétarien, a déclaré Daniel Boucher. C’est ça que vous voulez? Vous allez l’avoir en pleine face. Je vous préviens. Je vous aurai prévenu!»

No 10 «Si vous n’élisez pas quelqu’un comme Donald Trump, vous allez vous ramasser avec des extrémistes. Ça va sauter.»

No 11 «Je regrette infiniment que la presse québécoise a supporté aveuglément la travailleuse sociale gnangnan aux lunettes roses, Hillary Rodham.»

Écoutez l'extrait intégral