/news/health
Navigation

Mégahôpital à l’Enfant-Jésus: un casse-tête pour le stationnement du personnel

Hôpital de l’Enfant-Jésus
Photo les archives

Coup d'oeil sur cet article

A moins d'un an du début des travaux du mégahôpital à l'Enfant-Jésus, le CHU de Québec ne sait encore pas où les quelque 2800 employés pourront garer leur véhicule.

L'établissement jongle avec différentes solutions de rechange, dont un système de navettes, pour pallier aux espaces de stationnement des employés qui disparaîtront au profit du nouveau complexe hospitalier.

«Plusieurs hypothèses sont à l'étude. Comme les travaux de construction doivent commencer en août 2017, nous devrons être fixés à l'hiver sur un scénario définitif. Nous mettrons par la suite en place des mesures de transition s'il y a lieu», précise la porte-parole du CHU de Québec, Geneviève Dupuis.

Un terrain situé au sud de 18e Rue et un autre au nord de la 24e Rue sont notamment considérés pour du stationnement temporaire durant les travaux. Le CHU de Québec a sondé récemment les employés de l'hôpital de l'Enfant-Jésus sur leurs habitudes de déplacement: transport en commun, covoiturage, trajet solo.

Inquiétude

La présidente par intérim des professionnels en soins au CHU de Québec, Nancy Hogan, se questionne sur l'utilisation de navettes, étant donné les horaires très variables des employés, sans compter les coûts. «Il faudrait des navettes aux cinq minutes! En outre, cela va allonger les temps de déplacement des employés. Cela suscite de l'inquiétude», soulève Mme Hogan.

Le CHU de Québec n'a pas non plus encore déterminé l'emplacement du stationnement permanent pour les employés de l'Enfant-Jésus et ceux en provenance de l'Hôtel-Dieu de Québec (2280 travailleurs supplémentaires), une fois le nouveau complexe hospitalier terminé.

Selon Mme Dupuis, plusieurs options sont sur la table, dont la construction d'un stationnement étagé. Plus d'une zone de stationnement seront à la disposition des usagers. Pour le moment, 2600 places sont prévues pour les employés et les patients.

Patients sondés

Le CHU de Québec estime ce nombre suffisant, compte tenu que les employés travaillent sur des horaires différents, de jour, de soir et de nuit. Fait à noter, le stationnement souterrain de neuf étages, qui est opéré par la Société Parc-Auto du Québec à proximité de l'Hôtel-Dieu de Québec, n'est pas calculé, bien qu'il soit en grande partie utilisé par la clientèle de l'hôpital.

L'établissement a également interrogé des patients sur leurs habitudes de transport. «On est même en train de regarder combien nous avons d'entrées à l'heure, afin de prévoir les flux de circulation dans les trois zones de soins du complexe hospitalier. Tous ces éléments vont nous aider à peaufiner les solutions de stationnement», stipule Mme Dupuis.