/news/society
Navigation

Un voyage qui change des dizaines de vies

Après une série de revers personnels, un Québécois crée une entreprise qui aide les jeunes de Bali

philippe roy
Photo courtoisie Les meubles sont fabriqués à Bali et importés au Québec. Ils sont vendus dans Lanaudière, ce qui permet autant de bien faire vivre l’entrepreneur que les travailleurs indonésiens.

Coup d'oeil sur cet article

NOTRE-DAME-DE-LOURDES | Après un divorce, avoir perdu son entreprise et avoir vendu tous ses biens, un entrepreneur a trouvé sa nouvelle vocation en créant une entreprise avec des artisans de l’île de Bali.

L’entrepreneur de Lanaudière Philippe Roy s’est rendu à Bali en 2014 pendant six semaines pour recharger ses batteries après plusieurs revers personnels.

Il s’est lié d’amitié avec des jeunes de Bali, une île de l’Indonésie. Ceux-ci fabriquaient des souvenirs pour les touristes en bois de teck.

Il a eu l’idée de les engager, de leur faire fabriquer des meubles et de les importer au Québec.

Après un an de fonctionnement, l’initiative a été payante autant pour le Québécois que les artisans balinais.

«Cela m’a pris 12 semaines pour trouver des fournisseurs de ce type de bois. J’ai acheté des outils pour mes amis balinais tout en leur payant la nourriture et les breuvages chaque jour», indique M. Roy.

L’atelier où œuvrent les artisans, des amis de Philippe Roy, le fondateur de l’entreprise. Ce dernier est photographié, ici, en compagnie de deux des enfants de ses employés.
Photo courtoisie
L’atelier où œuvrent les artisans, des amis de Philippe Roy, le fondateur de l’entreprise. Ce dernier est photographié, ici, en compagnie de deux des enfants de ses employés.

Meilleurs salaires

À l’automne 2015, il leur a fait faire des tables, des chaises, des bibliothèques, des armoires et des objets décoratifs tout en respectant leur inspiration culturelle.

Il leur a donné un salaire qui représente le double du salaire moyen sur l’île de Bali, tellement il était convaincu que le projet allait fonctionner.

Un premier conteneur de 300 meubles et objets est arrivé au pays au printemps 2016. Philippe Roy s’est ensuite associé à deux autres Lanaudois.

Les importations BALI L.R. ont été inaugurées à Notre-Dame-de-Lourdes sur la 131, route très fréquentée par les villégiateurs du nord de Lanaudière.

«Les meubles plaisent beaucoup à tous ceux qui ont des chalets et des résidences secondaires. La beauté, la qualité et l’exclusivité de nos importations séduisent les amateurs de meubles en bois noble», ajoute l’entrepreneur.

Aider les artisans

En plus de leur donner un salaire convenable, Philippe Roy a l’intention de créer un programme pour venir en aide aux enfants de ses employés afin qu’ils puissent poursuivre leurs études.

«J’aimerais aussi payer les uniformes et les livres d’école», a dit celui qui est maintenant invité à toutes les fêtes religieuses du village d’Ubud par les Balinais.