/travel/destinations
Navigation

7 bonnes raisons d’aller à Cancún

Coup d'oeil sur cet article

Station balnéaire créée autour d’une lagune, en 1970, dans l’État mexicain de Quintana Roo, Cancun est l’exemple parfait d’une destination touristique bâtie sur mesure pour les amoureux de la plage qui veulent se faire bronzer l’esprit tranquille. Les activités y abondent. Voici nos sept coups de cœur!

1. MUSA, le plus grand musée sous-marin du monde

Le sculpteur, plongeur et photographe sous-marin britannique ­Jason deCaires Taylor a cofondé en 2009 le Musée subaquatique de l’art (Museo Subacuático de Arte – MUSA) dans les eaux autour de Cancún, Isla Mujeres et Punta ­Nizuc. Plus de 500 sculptures grandeur nature ont été installées au parc marin Cancún-Isla Mujeres. Elles sont non seulement des œuvres d’art, mais elles ­deviennent des récifs artificiels vers lesquels la faune et la flore aquatiques se dirigent, protégeant ainsi les ­récifs naturels. On peut admirer les œuvres sous-marines en plongée avec bouteille et en ­apnée (masque et tuba), et en ­bateau à fond de verre.

2. Isla Mujeres et ses trésors

À 25 minutes de traversier à partir de Cancún, l’«île aux femmes» (Isla Mujeres) vaut le détour pour la vingtaine d’activités à pratiquer au parc national des récifs Garrafón, de la plongée en apnée à la tyrolienne en passant par le kayak et le vélo. Faisant partie du parc, Punta Sur possède un phare, un jardin de sculptures tout à fait insolites – des œuvres d’art battues par le vent et oxydées par l’air salin –, des sentiers le long des récifs sur lesquels les vagues se cassent avec fracas et les ruines du temple maya de la déesse de la lune Ixchel. Il faut y aller en fin d’après-midi, après 16 h, pour apprécier la lumière du soleil qui fait ressortir les couleurs du décor. Époustouflant!

3. El Meco, une excursion méconnue

Au nord de la zone hôtelière de Cancún, le site archéologique maya El Meco est accessible en bus ou en taxi. L’entrée revient à environ 5 $. Une aubaine, si l’on compare aux autres sites beaucoup plus populaires et plus loin, comme Chichén Itzá, Cobá et Tulúm, qui croulent sous la foule. Moins impressionnant que ces lieux fort courus, El Meco permet quand même de se plonger dans l’histoire des Mayas, installés là dès 300 après J.-C., et de voir de belles ruines enveloppées de racines et de branches, qui rappellent les temples asiatiques comme à Angkor Vat au Cambodge. On compte 14 temples et des milliers d’iguanes et d’oiseaux. El Meco n’offre pas de visite guidée.

4. Playa Chac Mool, une belle plage publique

Juste à côté de la plage Forum beaucoup plus achalandée, Playa Chac Mool est un bijou de plage sur fond de mer turquoise en plein cœur de la zone hôtelière de Cancún. Elle est tranquille, très propre, dotée de toilettes et de douches, et la baignade est surveillée par des sauveteurs. Location de chaises longues et de parasols en échange d’un pourboire et d’une carte d’identité. À l’entrée se trouve une épicerie pour s’approvisionner, vu qu’il n’y a pas de bars ni de restaurants sur la plage. On peut observer des centaines de tortues après minuit durant la saison de ponte (de mai à septembre) au sanctuaire de tortues tout près.

Adresse: au kilomètre 9,5 du ­boulevard Kukulcán

5. Sortie en catamaran

À partir de la marina Hacienda del Mar de Puerto Juaréz, à 10 minutes du centre-ville de Cancún, nous sommes partis sur un catamaran de la compagnie Catmania jusqu’à la pointe nord de Isla ­Mujeres, avec un bel arrêt en mer pour faire de la plongée en apnée. Puis, lunch à bord (délicieux ­ceviche de crevettes) et musique latine. Le bateau laisse les passagers descendre pour explorer l’île.

6. L’hôtel Presidente Intercontinental Cancún

Ouvert il y a 41 ans, mais complètement rénové l’an passé, ­l’hôtel Presidente a eu un des premiers choix pour l’endroit où se positionner sur la longue bande de sable de la lagune. On dit qu’il a élu domicile sur la plus belle plage de Cancún et c’est facilement crédible, vu sa largeur et son sable blanc ultra doux. Elle est idéale pour les familles et les personnes qui n’aiment pas les grosses vagues et pour qui la descente dans la mer se doit d’être graduelle. On relaxe vraiment, à l’hôtel Presidente. Il n’y a pas d’animation ni de musique tonitruante. Au nouveau spa Ikal, nous avons testé le traitement ­signature, une exfoliation maya à base de miel et de yogourt. Peau douce garantie! La restauration n’est pas comprise dans le prix du séjour, alors on n’hésite pas à quitter l’hôtel pour aller en ­excursion et pour manger à ­l’extérieur. Les restaurants du Presidente servent toutefois une excellente cuisine.

7. Le menu yucatèque du Labna

Le restaurant Labna se spécialise dans la cuisine yucatèque (le Yucatan est la péninsule qui englobe trois États mexicains, dont le Quintana Roo où se trouve Cancún). Il offre des mets à la carte et également un buffet de 12 h à 17 h. Parmi ses spécialités: fèves noires et porc, soupe à la lime, «cochinita pibil» (porc cuit dans des feuilles de bananier) et le dessert «caballero pobre» (nommé «cavalier pauvre» car c’est un mets très peu coûteux), soit une variante de pain doré (ou pain perdu) à la cannelle.