/opinion/columnists
Navigation

Ceci n’est pas un texte sur Donald Trump

Coup d'oeil sur cet article

Pour vrai. J’en avais écrit un, il n’était pas trop mal. Mais j’en ai déjà un peu ma claque. Pas vous? Et, de toute façon, cette semaine, les Québécois qui ont Twitter et Facebook sont tous devenus de fins experts en politique américaine. À quoi bon en ajouter...

Trêve de sarcasmes.

Si vous restez à Saint-Gédéon et que vous avez vu un barbu louche tituber dans vos rues et sur vos plages, c’était moi. J’avais besoin d’une semaine de vacances en solo. Au lieu de prendre l’avion (beurk), de me ramasser dans un tout-inclus avec plein de speedos gras et chauds (méga-beurk), j’ai choisi de devenir LE touriste automnal de Saint-Gédéon.

Je vous le recommande chaleureusement. C’est un peu frais, parfois frette, mais parfait pour décrocher, avec le Lac qui donne des impressions d’océan. Même Superman avait besoin de sa Forteresse de Solitude, et elle était en glace, alors...

C’EST LA FAUTE À DONALD

La journée de l’élection américaine, il a fait 12 degrés à Saint-Gédéon. Le soleil plombait, pas autant qu’au Beach Club, mais presque. Une journée parfaite. Le lendemain, il y avait la neige, le vent et 12 degrés de moins. Sûrement de la faute à Trump. Il ne reconnaît pas la théorie du réchauffement climatique, alors c’est clair que Dame Nature, une femme fière, s’en est mêlée...

Mon Dieu, avoir eu accès à internet, j’aurais pu tweeter tout ça pour me rendre intéressant.

Pour me changer les idées, je suis passé à la Fromagerie Médard. Une charmante dame m’a fait goûter à tous les fromages. Ils étaient tous délicieux. Je me suis rempli un sac. Une baguette et une bouteille de vin plus tard, j’étais un homme comblé. Qu’ils étaient loin, les pro et les anti-Trump!

LEONARD COHEN AU BOUT DU MONDE

Et puis, en plein cœur de la semaine, Cohen est mort. Une autre légende qui tombe. C’est un vrai domino funeste depuis le début de l’année. Lenny chantait la ville et tous les trucs sombres qui viennent avec. Dans un chalet au bord du Lac, à Saint-Gédéon, écouter du Cohen en regardant les vagues, c’est la totale.

Question de lever un verre à l’artiste regretté, je suis passé à la Micro du Lac. La bouffe est excellente, la bière est sublime. Y a des grandes villes qui tueraient pour avoir un endroi­t qui allie si bien la bonne chère, la bonne broue et la tranquillité. Dans le coin du bar, même loin des néons de Montréal, Cohen n’aurait pas été malheureux avec un ballon de Frappabord vieilli en fût de bourbon...

Donald le président est né, Leonard le ténébreux est mort. À Saint-Gédéon, le vent et le froid ont réussi à faire figer le sable des plages. L’hiver s’installe. Et si vous pensez qu’on ne passera pas à travers cette année et que la fin du monde est proche, prenez une pause; un tout petit peu de recul...

À Saint-Gédéon, tiens. Parce qu’il n’y a rien comme un feeling de bout du monde pour se rendre compte que la Terre continue de tourner, quoi qu’il arrive...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.