/opinion/columnists
Navigation

De l’eau dans le gaz

Coup d'oeil sur cet article

Cette semaine, je me suis surpris à constater que le gouvernement Couillard semblait avoir resserré ses communications.

Ça s’était fait sentir avec la réaction rapide aux révélations sur la surveillance de journalistes et dans la réponse assassine du chef libéral à François Legault qui se comparaît à Donald Trump.

Les jours ont passé et force est de constater qu’il y a encore un problème systémique dans le message.

Par trois fois

C’est à trois reprises qu’un membre du gouvernement s’est retrouvé en porte à faux avec son parti. Chaque fois, le premier ministre était impliqué.

Ça a commencé au sujet de la construction d’un quartier musulman par un promoteur gagné aux principes de la finance islamique. Le député local Gaétan Barrette a donné son appui, trop heureux de pouvoir renforcer sa majorité grâce au clientélisme ethnique. La même journée, il était contredit par Philip­pe Couillard et Martin Coiteux.

Le lendemain, le premier ministre posait un défi intéressant aux lois de l’optique en disant ne pas voir de problème à ce qu’une femme passe un examen de conduite en portant un niqab ou une burka. La ministre Stéphanie Vallée a dû rappeler que l’objectif du gouvernement était d’assurer la réception de services à visage découvert.

Enfin, c’est Pierre Arcand qui, espérant voir le dossier des gaz de schiste renaî­tre, s’est fait rabrouer par son chef. De Marrakech, là où il participait à une conférence sur le climat, le géant en vert a vu une autre de ses missions obscurcies par un enjeu de politique intérieure.

Avant le chant du coq

Dans un extrait célèbre du Nouveau Testament, Jésus prévoyait que son apôtre Pierre le renierait trois fois. La prophétie s’est encore réalisée cette semaine.

Qu’est-ce qu’il se passe, dans le gouvernement Couillard ? Comment une équipe peut-elle être aussi mal préparée à maintenir un message clair et unifié? Y a-t-il quelqu’un qui ne fait pas son travail ou simplement personne pour s’en charger ?

Une chose est sûre, avec autant de volte-face et de contradictions, il y a encore de l’eau dans le gaz chez les libéraux.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.