/news/transports
Navigation

La Gaspésie veut un train

En 2015, Québec a fait l’acquisition du chemin de fer entre Gaspé et Matapédia. Le Conseil du Patronat du Québec, la Fédération des Chambres de commerce du Québec et Manufacturiers et Exportateurs du Québec joignent leurs voix à celle des élus de la région afin que l’ensemble du réseau ferroviaire gaspésien puisse à nouveau transporter des marchandises.
Photo Justin Dupuis En 2015, Québec a fait l’acquisition du chemin de fer entre Gaspé et Matapédia. Le Conseil du Patronat du Québec, la Fédération des Chambres de commerce du Québec et Manufacturiers et Exportateurs du Québec joignent leurs voix à celle des élus de la région afin que l’ensemble du réseau ferroviaire gaspésien puisse à nouveau transporter des marchandises.

Coup d'oeil sur cet article

Gaspé | La Gaspésie veut que Québec rénove le chemin de fer jusqu’à Gaspé afin d’aider l’économie.

Gaspé n’a pas entendu les cloches d’un train retentir sur son territoire depuis décembre 2011, date à laquelle Via Rail a abandonné le service qu’elle assurait entre New Carlisle et Gaspé. Deux ans plus tard, le transporteur ferroviaire supprimait la totalité de ses activités en sol gaspésien.

Aujourd’hui, il n’y plus que des marchandises qui empruntent le rail et ce uniquement entre Matapédia et New Richmond.

C’est pourquoi les élus de tous les paliers de gouvernement en Gaspésie souhaitent que le train retrouve ses activités d’autrefois, une manière d’assurer développement économique de la péninsule.

C’est dans cette optique que Québec a fait l’acquisition du réseau ferroviaire l’an dernier au coût de 4 M$. L’objectif du gouvernement était de relancer le transport des marchandises et des passagers sur la totalité des 320 km du tronçon gaspésien.

Depuis, les élus de la région s’impatientent de voir le dossier traîner.

« La clé du développement »

Lundi, plusieurs acteurs économiques importants de la province, notamment le Conseil du Patronat du Québec et la Fédération des Chambres de commerce du Québec, sont venus ajouter leur voix à celles qui souhaitent voir le train revenir en Gaspésie.

« Le chemin de fer fait partie d’un ensemble d’éléments stratégiques importants pour appuyer le potentiel de la Gaspésie comme carrefour logistique », dit Yves-Thomas Dorval, PDG du Conseil du Patronat du Québec.

Un avis partagé par Daniel Côté, maire de Gaspé. Pour lui, le train est « la clé du développement » de la Gaspésie.

« Juste du côté de Gaspé, il y a au moins trois autres projets qui ont besoin du chemin de fer à court et à moyen terme. Pour plusieurs, l’outil de transport le plus compétitif, c’est le train », explique M. Côté.

LM Windpower de Gaspé en sait quelque chose. Depuis quelques semaines, ses pales d’éoliennes sont transportées, une par une, par camion jusqu’à New Richmond. Ce n’est qu’une fois arrivées dans la Baie des Chaleurs qu’elles sont chargées sur un train et qu’elles peuvent être expédiées vers les États-Unis. Pour l’entreprise, un chemin de fer fonctionnel depuis Gaspé serait plus efficace et économique.

De l’argent mal investi

86 M$ seraient nécessaires pour réparer l’ensemble du réseau ferroviaire en Gaspésie.

De son côté, Québec s’apprête à annoncer un investissement pour restaurer le rail entre Matapédia et New Carlisle, un projet d’environ 50 M$ qui permettrait à la fois le transport des passagers et des marchandises.

Les partisans du retour du train jusqu’à Gaspé jugent toutefois que ce n’est pas la stratégie la plus porteuse pour la région.

« Allons-y d’abord avec le transport de marchandises [jusqu’à Gaspé], qui va être moins cher et donc beaucoup plus rentable, et ensuite on commencera à travailler les tronçons plus solidement pour le transport de passagers », explique Nadia Minassian, préfète de la MRC Rocher-Percé.

Même son de cloche chez Daniel Côté qui juge que le transport des passagers peut attendre puisque les services d’autobus sont déjà offerts dans toute la péninsule gaspésienne.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.