/finance/business
Navigation

Décès de Guy Drouin: «C’était un marchand de bonheur» - Annie Pelletier

Quebec
Photo d'archives Stevens LeBlanc La porte-parole du Village Vacances Valcartier Annie Pelletier en compagnie de Guy Drouin en juin 2016.

Coup d'oeil sur cet article

Porte-parole du Village Vacances Valcartier depuis plusieurs années, Annie Pelletier dit avoir été «sous le choc» mardi après avoir appris le décès de Guy Drouin.

Jointe par Le Journal, l’ex-athlète olympique se souviendra toujours de M. Drouin comme d’un homme «discret», mais «fonceur et déterminé».

«C’était un marchand de bonheur. Grâce à ses projets, il réussissait année après année à amuser des milliers et des milliers de familles. Il a fait beaucoup de bien en laissant des souvenirs impérissables dans la tête des jeunes qui venaient s’amuser au Village Vacances», a-t-elle souligné.

Annie Pelletier se souvient très bien de son premier contrat signé comme porte-parole avec le Village Vacances en l’an 2000, alors qu’elle était âgée de 26 ans. «Malgré mon jeune âge, M. Drouin m’a fait confiance. Il m’a choisie comme porte-parole. Je lui en serai toujours très reconnaissante.»

Le visionnaire

Annie Pelletier rappelle que l’homme d’affaires n’a eu recours à aucune subvention pour bâtir son empire du divertissement au fil du temps.

«Il n’était pas quelqu’un qui quêtait à gauche et à droite pour faire avancer ses projets. C’était un visionnaire indépendant. Il voyait des choses que d’autres ne percevaient pas et il fonçait en investissant à coups de millions de dollars.»

L’ancienne plongeuse et médaillée olympique est d’avis que le Village Vacances Valcartier demeure toutefois en bonnes mains.

«Je connais ses fils. Ce sont des gens dévoués. Ils ont à cœur le Village Vacances. Je n’ai aucun doute sur l’avenir de l’entreprise familiale», a-t-elle formulé.