/news/provincial
Navigation

Bora Parc: ouverture reportée en raison de pannes électriques

Bora Parc: ouverture reportée en raison de pannes électriques
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Après la mort du fondateur du Village Vacances Valcartier, Guy Drouin, le sort semble s’acharner sur le Bora Parc qui a été forcé de reporter sa journée d’ouverture, prévue aujourd'hui, à demain, en raison de pannes électriques.

« Je crois que oui, M. Drouin serait déçu que ce ne soit pas ouvert à la date prévue, mais tout était prêt », a assuré la directrice générale aux ventes, communications et marketing au Village Vacances Valcartier, Marjolaine De Sa en ajoutant toutefois que Dame Nature en aura décidé autrement.

Sécurité en péril

À cet effet, les différentes équipes d’Hydro-Québec ont travaillé jour et nuit, depuis vendredi, afin de rétablir le courant, vers 10 heures, ce matin. Croyant, jusqu’à la toute dernière minute, être en mesure de procéder à l’inauguration, tel que prévu, la direction du Bora Parc n’aura eu d’autre choix de que la repousser à demain matin.

« L’eau des bassins, la température tombe rapidement et pour nous, faire baigner les gens à 19 degrés, ce n’est pas acceptable quand on veut nos basins à 30 degrés pour avoir l’effet Bora », a indiqué Mme De Sa qui ajoute que la sécurité de la clientèle aurait également pu être mise en péril. « Il nous faut des génératrices et les pompes pour monter l’eau parce qu’on ne peut pas glisser sans eau d’abord pour le plaisir, mais pour la sécurité parce que l’eau freine les gens. »

Qui plus est, des équipes travaillaient d’arrache-pied, hier, pour rétablir le système d’éclairage. « On en parle depuis 1 an et demi du système d’éclairage de près de 2M$ pour avoir un effet Bora Bora et bien il y a de la programmation à refaire après de grosses pannes comme cela et avec l’investissement de M. Drouin, on voulait ouvrir à la hauteur de ce qu’il désirait. »

Il faut dire que le complexe, évalué à 70M$, qui comprend également un hôtel, était la cible de pannes électriques depuis jeudi. D’ailleurs, les derniers préparatifs auront été effectués à la lueur de lampes frontales. Or, seul l’établissement hôtelier aura été en mesure d’accueillir ses premiers clients, hier.

Remboursements

« On a des génératrices donc une cinquantaine de chambres étaient occupées sur les 153 », a précisé Mme De Sa. « La restauration a été difficile. Ce n’est pas toutes les cuisines qui étaient ouvertes dans nos cinq restaurants alors on a offert le déjeuner gratuitement à tous ce matin et on a mis des équipes d’animation. C’est certain qu’il y a eu des déceptions. (...) Soit qu’ils (les gens) vont revenir où ils vont avoir eu des solutions et pourront prendre des décisions. »

Compte tenu de la capacité maximale d’accueil, les visiteurs qui s’étaient prévalus d’un laissez-passer pour le Bora Parc ne pourront l’utiliser demain. « On a été capable de contacter certaines personnes qui ont eu un remboursement. (...) On a quand même des funérailles et un deuil à vivre cette semaine, mais on va communiquer avec les gens pour leur offrir soit un remplacement ou un remboursement », a garanti Mme De Sa.