/sports/hockey
Navigation

Le beau retour des Sags gâché

Chicoutimi comble un retard de deux buts, mais s’incline 3-2 en fusillade contre le Drakkar de Baie-Comeau

Nicolas Roy créant l’égalité 2-2 en déviant un tir qui a déjoué le gardien du Drakkar, Trevor Martin.
Photo Roger Gagnon, collaboration spéciale Nicolas Roy créant l’égalité 2-2 en déviant un tir qui a déjoué le gardien du Drakkar, Trevor Martin.

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Les Saguenéens de Chicoutimi ont trébuché en tirs de barrage pour la première fois de la saison, dimanche, au Centre Georges-Vézina. Les Bleus n’ont pas réussi à conclure leur remontée face au Drakkar de Baie-Comeau, qui l’a emporté par la marque de 3 à 2.

La première période a été très difficile pour les Saguenéens. Après s’être fait marquer un but après 12 secondes de jeu, gracieuseté de Jordan Martel, les Sags ont semblé perdre tous leurs moyens, en manquant d’exécution sur beaucoup de jeux. Les Bleus n’ont réussi qu’à effectuer cinq tirs lors de cette période, contre 13 du côté du Drakkar.

Seul dans l’enclave, Vincent Lavoie a réussi à doubler l’avance des siens moins de quatre minutes plus tard, profitant de la belle passe de D’Artagnan Joly.

De l’action dans l’entracte

L’entraîneur-chef des Saguenéens n’était pas content de la performance des siens lors du premier engagement. «Le premier but nous a mis sur les talons. Lorsqu’on tire de l’arrière, on ne veut pas jouer d’une manière différente», a commenté Yanick Jean.

Si le premier vingt n’a pas souri aux locaux, le deuxième a été complètement différent. «Ça a chauffé» dans le vestiaire durant l’entracte, selon les dires de Yanick Jean.

Profitant de leur premier jeu de puissance de la partie, les Saguenéens et Frédéric Allard ont saisi un retour de lancer pour passer la rondelle à Dmitry Zhukenov, qui a saisi l’occasion pour enfiler l’aiguille, son 10e filet de la saison.

Les Saguenéens ont repris là où ils ont laissé, en troisième période. Les Bleus ont encore profité de leur jeu de puissance pour égaliser la marque, lorsque Nicolas Roy, bien posté devant le but adverse, a fait dévier un tir de la pointe de Frédéric Allard.

Satisfaisant

Les deux dernières périodes ont plu à leur instructeur. «Le retour dans ce match-là, on l’a fait en restant dans notre jeu, et non en trichant. Ce n’est pas ça notre équipe. C’est ce qu’on a appris du match de vendredi dernier», a affirmé Yanick Jean.

Les Saguenéens disputeront leur prochain match mercredi, à 19 h 30, alors que le Phoenix de Sherbrooke sera le visiteur au Centre Georges-Vézina.